Le Gabon au menu du sommet de l’ACP à Nairobi

Prévu s’ouvrir ce lundi 19 décembre à Nairobi au Kenya, la 32e session de l’assemblée parlementaire paritaire entre les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l’Union européenne aura comme question à l’ordre du jour la situation politique au Gabon nous apprend Radio France internationale (RFI).

Réunissant 78 parlementaires des pays de l’ACP et 78 de leurs homologues européens, la séance plénière évoquera la situation post-électorale au Gabon qui figure dans les cas urgents à traiter. Au lendemain de la présentation du rapport de la mission d’observation de l’Union européenne, un rapport qui a laissé apparaître de nombreux doutes sur l’issue de l’élection présidentielle du 27 août dernier, des mesures seront prises.

Ce mercredi, sera voté le projet de résolution qui aura été préalablement débattu par les parlementaires. D’ailleurs, RFI nous a appris dans une édition d’informations que “le texte est sévère, il reprend les critiques de la mission d’observation de l’UE à l’encontre du processus électoral gabonais jugé « non transparent » avec des résultats « très douteux ». Il demande un nouveau décompte des votes, ainsi que l’ouverture d’une enquête indépendante sur les violences post-électorales”.

Toutefois la résolution ne fait pas mention de probable sanction à l’endroit du pouvoir gabonais. Mais selon le député belge Louis Michel cette résolution pourrait avoir une résonance particulière, puisqu’elle sera adopté par les parlementaires européens et africains. 

Laissez votre avis