Le FMI exhorte les autorités gabonaises à accélérer les réformes

© D.R

Dans le cadre de l’octroi des 56 milliards de francs CFA, le jeudi 21 décembre courant, l’institution de Bretton Woods a tenue à faire le bilan des sommes décaissées jusqu’à présent dans le cadre de son mécanisme élargi de crédits (MEDC).



Le Fond monétaire internationale a précisé que l’octroi immédiat des 56 milliards de francs CFA porte le total des montants décaissés dans le cadre de l’accord de prêt à 112 milliards de francs CFA. Pour rappel, en juin dernier, le FMI avait approuvé un prêt sur trois ans de près de 356 milliards de francs CFA, au titre de son mécanisme élargi de crédits (MEDC), avec un premier décaissement immédiat de 55 milliards de francs CFA pour soutenir «le programme de relance à moyen terme du Gabon».

L’institution de Washington a en outre, invité les autorités gabonaises «à s’employer à mobiliser les recettes non pétrolières, qui ont chuté à des niveaux historiquement bas», soulignant que les difficultés économiques s’expliquent «certes en partie par les retombées négatives du choc pétrolier et des mouvements de grève des agents des impôts».

«Mais les autorités ont besoin d’accélérer les réformes pour réduire le recours excessif aux exonérations fiscales et corriger les faiblesses de l’administration fiscalo-douanière»; a commenté Tao Zhang, Directeur général adjoint de l’institution. 

Laissez votre commentaire