mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Le FMI entend «se mobiliser avec l’Afrique»

Le FMI entend «se mobiliser avec l’Afrique»

Au cours d’une visioconférence tenue le vendredi 9 octobre dernier à laquelle ont pris part notamment les dirigeants des principales institutions internationales dont Moussa Faki président de la Commission de l’Union africaine (UA), Kristalina Gueorguieva directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a rappelé la volonté de « se mobiliser avec l’Afrique ».

En effet, évoquant la situation du continent face à la pandémie de Covid-19 « qui continue de porter atteinte à la santé et au bien-être des personnes, et de peser lourdement sur l’économie », l’ancienne directrice générale de la Banque mondiale (BM) s’est voulue pragmatique. Rappelant à ses interlocuteurs notamment David Malpass Président du Groupe de la Banque mondiale, la nécessité de « se mobiliser avec l’Afrique », la Bulgare a insisté sur la nécessité de « lutter conjointement contre cette pandémie ».

En effet, dans un contexte où la pandémie a déjà eu un impact considérable sur des milliers d’emplois, les revenus des ménages et pourrait accentuer la pression sur la pauvreté, la Responsable du FMI a appelé à « relever le défi du financement en Afrique ». De l’ordre de 1 200 milliards de dollars d’ici à 2023, ce « défi » pourrait creuser un peu plus le fossé entre des couches sociales déjà fortement inégalitaires.

Si les engagements actuels des institutions financières internationales et des créanciers bilatéraux officiels vis à vis des pays africains à faible revenus devraient combler une partie de ce montant, la faiblesse des capitaux privés et des garanties apportées par ces Etats, pourrait néanmoins à moyen terme, constituer une difficulté supplémentaire. C’est donc à cet égard, que Kristalina Gueorguieva a appelé de ses voeux à « renforcer le soutien à l’Afrique ».

A l’image du Gabon qui devrait conclure dans les mois à venir un nouveau programme avec le Fonds comme le suggère le dernier rapport des administrateurs, de nombreux pays africains pourraient donc recevoir une aide massive des partenaires techniques et financiers. Ces derniers étant disposés à « accroître leur capacité de prêt à des conditions préférentielles ».

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion