Le directeur général des Douanes s’impregne de l’activité du New Owendo international Port

Le directeur général des douanes et des droits indirects, Raymond Okongo a effectué ce mercredi 17 janvier 2018 une visite du New Owendo international port (NOIP) construit par le groupe singapourien Olam. L’objectif de ce déplacement du premier responsable des douanes gabonaises, était de prendre le pool de l’activité au sein de cette infrastructure ultra moderne, mais aussi  de deviser avec les agents affectés au sein de ce port.


Présenté par les autorités comme un atout majeur pour le développement économique du pays, le New Owendo International Port s’inscrit depuis sa mise en service comme une escale commerciale significative sur l’Atlantique et un gage de compétitivité et d’attractivité sur le plan sous régionale.

C’est donc sur instructions du ministre de l’Economie, Régis Immongault, que le patron des douanes a échangé et a accordé les points de vue avec les responsables de Gabon special economic zone (GSEZ) filiale du groupe Olam Gabon en charge de la gestion du NOIP. Il s’agissait pour les deux partenaires de discuter  des modalités pratiques de fonctionnement des nouveaux services de la région de Libreville, afin de garantir la fluidité des opérations portuaires conformément à la réglementation douanière.  

Raymond Okongo a également profité de cette occasion pour s’imprégner de l’état d’avancement de la mise en oeuvre du bureau central des douanes de la zone, bureau dont il a reçu officiellement les clés des mains des representants d’Olam Gabon.

«Dans un contexte de baisse globale des recettes budgétaires de l’Etat, l’optimisation fiscale est la priorité. La fiscalité au sein de ce port doit contribuer efficacement à la compensation des recettes liées à l’exploitation des matières premières, notamment le pétrole», a relevé Raymond Okongo. Avant de préciser par la suite que «l’administration des douanes a un rôle de premier plan dans ce dessein, et pour un port aussi important que le New Owendo international Port qui est appelé à jouer un rôle majeur dans le développement économique du Gabon, elle doit être performante tant dans le controle avant dédouanement, que dans l’accompagnement aux usagers de ses services».

Laissez votre commentaire