Le Directeur de la Solde mis en examen pour suspension abusive de salaires

Le trésor public gabonais © D.R

La situation au sein du Conseil économique et social (CES) semble de plus en plus ambiguë. Le directeur de la solde, Edouard Mfoulambone a été mis en examen suite à une plainte des membres du bureau de cette institution pour suspension abusive de salaires; nous apprend le site Gabonactu.  

En effet, ladite plainte date du 2 août 2017. Pour tirer au clair les raisons de cette décision inique, Édouard Mfoulambone a été entendu par le juge d’instruction du 8ème cabinet près le tribunal judiciaire de première instance de Libreville vendredi dernier.

A l’initiative de cette plainte Claude Bernard Ntougou et Dieudonné Mavoungou,  respectivement 2ème  et 3ème  secrétaire du bureau du Conseil économique et social.  Ils se considèrent comme «victimes collatérales des abus d’autorité» de la part de la présidente de l’institution, indique nos confrères.

Il apparaît que le directeur de la Solde aurait agi sous les ordres de Georgette  Koko, présidente du CES, cela en violation des procédures légales. «Le directeur de la Solde a de manière intentionnelle pris une mesure arbitraire, car celle-ci ne concernait que les seuls secrétaires du bureau, sans s’en référer aux dispositions légales en la matière. La décision revêt un caractère arbitraire et attentatoire qui vise à porter atteinte à l’honorabilité de ces concitoyens et tombe de facto sous le coup des dispositions de l’article 134 du code pénal.»

Les plaignants dans cette affaire réclame chacun la somme de 20 millions de Fcfa pour réparation du préjudice subi. Il faut noter également qu’une autre plainte a été déposée au Conseil d’Etat, qui est la juridiction habilité en matière de contentieux administratif.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire