Le cours du pétrole en légère hausse malgré une offre abondante

© D.R

Ce mercredi 14 mars 2018, les pays producteurs de pétrole comme le Gabon pouvaient se frotter les mains. Pour cause, l’or noir s’échange à un peu plus de 65 dollar, malgré une forte hausse de la production mondiale. Cependant, les analystes appellent à la prudence.

Après avoir connu une période délicate ces derniers mois, le prix du baril de brut tend à se stabiliser aux alentours de 70 dollars US. En hausse de 50 cents, à 65,15 dollars US ce mercredi, sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le prix du brut n’est pas à l’abri d’une baisse tout aussi spectaculaire.

En effet, pour les experts du secteur, cette hausse est déconnectée de la réalité. Certains affirmant que la croissance rapide de la production américaine de pétrole de schiste rend toute hausse de prix virtuellement impossible, quand pour d’autres, l’offre de pétrole devrait cette année dépasser la demande.

Prudence donc, pour des pays comme le Gabon dépendant encore a plus de 50% des recettes pétrolières, il serait fallacieux de penser que cette hausse pourrait être soutenue et de tout miser sur ce fait car faut il le rappeler, la crise actuelle est principalement liée à la baisse des cours du pétrole de 2016.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire