Le CNJG menacé d’expulsion pour cinq mois d’impayés de loyer

Siège du CNJG © D.R

Situé au Bas-De-Gué-Gué, dans le premier arrondissement de Libreville, le siège du Conseil National de la Jeunesse du Gabon (CNJG), est en passe d’être scellé par sa propriétaire. Pour cause, l’institution jeunesse n’a pas réglé le loyer au bailleur depuis plus de 5 mois, a confié son président Stephen Ondias, dans une interview accordée au quotidien L’Union de ce mercredi 25 octobre 2017.

Questionné sur la rumeur d’expulsion du CNJG de ses locaux qui ne cesse de se répandre, Stephen Ondias a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une intox. «C’est la vérité. En effet, pour cause de plus de 5 mois d’impayés de loyer, le bailleur a désormais les nerfs à fleur de peau et, a donc menacé de sceller le bâtiment»; a-t-il confié, avant d’interpeller «les plus hautes autorités (Le président de la République et le gouvernement, NDLR), afin que des solutions des plus urgentes soient retrouvées».

Visiblement inquiet par rapport à l’expulsion imminente de ce lieu, si le bailleur n’est pas rentré dans ses droits, Stephen Ondias a rappelé que «Ce bâtiment qui était devenu un haut lieu de la jeunesse gabonaise est en passe d’être perdu», un cri d’alarme du président du Conseil National de la Jeunesse du Gabon qui mérite de trouver une oreille attente pour sortir l’institution du chapelet de menace qui planent sur elle.  

Pour rappel, le CNJG est une structure qui regroupe les associations et mouvements de jeunesse qui y adhèrent. Il a été mis en place dans le souci permanent d’offrir à la jeunesse la possibilité de s’épanouir, de se prendre en charge pour une meilleure intégration sociale.

Laissez votre commentaire