Le chinois Yihua enterprises Group prêt à reprendre la SNBG?

Confrontée à des difficultés d’ordre financière depuis plusieurs années et avec l’annonce de la cession par l’Etat de ses de 80% de part d’action, la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), pourrait connaître un nouveau souffle. En effet, l’hypothèse d’une reprise ou alors d’une entrée dans son capital de Yihua enterprises Group est de plus en plus évoquée.

Véritable fleuron de l’économie gabonaise et symboles de l’industrialisation de la filière bois amorcée en 2009, semble désormais à bout de souffle. Le licenciement il y a quelques temps de l’ensemble de ses agents a sonné le glas d’une entreprise qui durant des années était la fierté gabonaise, notamment dans la filière bois. Un avenir qui laisse la place à toute forme de supposition.

En terme de perspective pour redonner une nouvelle vie à cette entreprise parapublique, l’hypothèse d’une reprise est de plus en plus probable. En effet, On se souvient qu’en mai 2017, le président directeur général de Yihua enterprises Group, par ailleurs vice-président de la Chambre internationale de commerce de Chine (CICC), Liu Shaoxi, avait effectué une visite dans les installations de la Société nationale des bois du Gabon.

Au cours de la visite organisée par l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI), il a examiné les sites de la SNBG, apprécié l’outil de production et les actifs forestiers de cette entreprise qui continue de produire des contreplaqués Okoumé. C’est dans ce cadre, qu’il a dit ne pas écarté la perspective de devenir un actionnaire stratégique de cette entreprise en investissant dans son capital.

Toutefois, Liu Shaoxi avançait comme condition la mis à disposition de données pour pouvoir bien évaluer les risques d’investissements dans l’entreprise. Il faut noter que la supposée entrée au capital de la SNBG de Yihua group viendrait la restaurer.

Laissez votre avis