Le Cabinet Ntoutoume et Mezher victime d’un cambriolage

Dans la nuit du 28 au 29 juin le Cabinet (société civile professionnelle) Ntoutoume et Mezher a été dévalisé par des individus non identifié. Une intrusion qui suscite des interrogations au moment où l’insécurité semble avoir pris de l’ampleur ces dernières semaines à Libreville, notamment par la commission d’actes de même nature chez plusieurs personnalités publiques.

En effet, des individus se sont introduits dans le cabinet sans attirer l’attention du gardien, ils ont dérobé du matériel de bureau, avant de saccagé plusieurs placards dans lesquels étaient rangés des dossiers. Interrogé par Gabon Media Time, Maître Lubin Martial Ntoutoume a exprimé son étonnement face à cette acte criminel et s’interroge sur les réelles motivations des auteurs. Surtout que le cabinet traite plusieurs dossiers que l’on pourrait qualifier comme étant sensibles. «Je ne comprends ce qui a motivé ce cambriolage. Je vais faire un inventaire minutieux pour savoir si des dossiers ou des pièces inclus dans ces dossiers n’ont pas été dérobés», a-t-il précisé.

Le bureau de Maître Lubin Martial Ntoutoume a été le seul à être fouillé. Les placards, ainsi que les tiroirs ont tous été passés au peigne fins. Une importante somme d’argent a été emportée. Une plainte a été déposé devant les autorités compétentes.

En outre, l’avocat a dit ne pas être intimidé par ce type de comportement. «J’ai des dossiers sensibles, mais je ne fais que mon travaille, je ne suis pas particulièrement influencé par les attitudes des uns et des autres (…) c’est pas aujourd’hui que je vais être intimidé, malheureusement je suis pas très fixé, soit ces gens là cherchaient de l’argent, soit autres choses»; a-t-il martelé.

Laissez votre avis