L’avocate d’Ali Bongo suspendue du Barreau du Gabon

Maître Claude Dumont Beghi © D.R

Alors que l’état de santé du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba donne lieu à de nombreuses spéculations au sein de l’opinion, une autre information livrée par le tri-hebdomadaire Echos du Nord pourrait venir assombrir le tableau de ce dernier . Pour cause, son avocate Maître Claude Dumont Beghi aurait été suspendue le 28 février dernier du Barreau du Gabon pour violation de règles qui régissent l’exercice de la profession d’avocat.



Cette décision prononcée par le Bâtonnier de l’ordre des avocats du Gabon Maître Lubin Ntoutoume, a été motivée par le refus de déférer à une convocation du Conseil qui souhaitait l’auditionner. En effet, dans sa parution n° 617 du 24 décembre 2018,  Echos du Nord faisait état de la création et de la gestion par cette dernière d’une société commerciale en violation des règles de la profession. Une information qui démontre la violation des textes en matière d’exercice de la profession d’avocat et méritait donc des éclaircissements de la part de l’avocat.

Sauf que pour l’occasion, le conseil d’Ali Bongo Ondimba n’a pas daigné déférer  à la convocation du Barreau. Il faut dire que celle-ci pourrait forcer le barreau du Gabon à lever cette mesure si elle parvenait à prouver que la société CDB Consulting ne lui appartient pas. Si cette tâche semble difficile au regard des preuves contenues dans l’article susmentionné, il y a que le temps lui est imparti. Une convocation lui a été adressée pour le 14 Mars prochain, soit dans 10 jours.

Par ailleurs, si l’avocate décline cette convocation, elle pourrait voir sa suspension conservatoire devenir définitive. Rappelons que l’inscription au Barreau de cette dernière avait fait perdre du crédit au Bâtonnier. Cette mesure coercitive pourrait donc redorer leur blason. Quant à Maître Claude Dumont Beghi,  il faut dire qu’elle a plus d’une corde à son arc tant son éviction lui permettrait de vaquer à ses nouvelles activités liées à la communication et au lobbying politique.

Laissez votre commentaire