mercredi,28 juillet 2021
AccueilA La UneLaurent Gbagbo et Charles Blé-Goudé définitivement acquittés par la CPI

Laurent Gbagbo et Charles Blé-Goudé définitivement acquittés par la CPI

Ecouter cet article

C’est ce mercredi 31 mars 2021 que Laurent Gbagbo, ancien président de la République de Côte d’Ivoire, et l’ancien ministre de la Jeunesse Charles Blé-Goudé, ont été définitivement acquittés par la Cour pénale internationale (CPI) sur les accusations portées à leur encontre aux lendemains des violences post-électorales en 2010 et 2011. Accusés de 4 crimes contre l’humanité en l’occurrence meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains, ces acteurs de la vie politique ivoirienne pourront désormais regagner leur pays d’origine ou un pays d’accueil.

C’est assurément une nouvelle qui sera bien accueillie à Abidjan et à Gagnoa, ville natale de l’ancien chef de l’Etat . Et pour cause, Laurent Gbagbo vient d’être, une fois pour toutes, reconnu innocent par la Cour pénale internationale (CPI). Un second jugement qui vient confirmer l’acquittement prononcé en 2019. Premier ancien chef de l’État jugé par ladite juridiction internationale, Laurent Gbagbo, n’est donc pas l’instigateur des crimes contre l’humanité liés aux violences post-électorales en 2010 et 2011.

Face à la faiblesse des allégations portées par l’accusation, l’ensemble des juges a rejeté l’appel de la procureure de la CPI contre la décision de la chambre de première instance qui avait acquitté l’ancien président de Côte d’Ivoire et un de ses proches, Charles Blé Goudé. Une surprise pour tout le monde sauf pour les concernés qui ont toujours clamé haut et fort leur amour pour leur pays et l’impossibilité de commanditer des crimes contre leurs concitoyens pour « un vain pouvoir ».

C’est donc la fin du long feuilleton judiciaire débuté il y a 10 ans. « A la majorité, la chambre d’appel rejette l’appel du procureur et confirme la décision de la chambre de première instance », a déclaré le juge présidant la chambre d’appel, Chile Eboe-Osuji, ancien président de la CPI, basée à La Haye.  Puisqu’en effet, la CPI a indiqué qu’elle « abroge par la présente toutes les conditions restantes à la libération de M. Gbagbo et M. Blé Goude », a poursuivi le juge. Non sans manquer d’exiger aux fonctionnaires du tribunal de « prendre des dispositions pour le transfert en toute sécurité de M. Gbagbo et M. Blé Goudé vers le ou les Etats d’accueil ».

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )