jeudi,25 novembre 2021
AccueilDerniers articlesLastourville: vague de cambriolages sous le regard impuissant des forces de l’ordre

Lastourville: vague de cambriolages sous le regard impuissant des forces de l’ordre

Ecouter cet article

Les populations de la ville de Franceville dans la province du Haut-Ogooué ne savent plus à quel saint se vouer. Et pour cause, depuis près d’un mois, malfaiteurs et autres voleurs y règnent en maîtres en commettant des séries de cambriolages dans les magasins et administrations sous le regard impuissant des autorités judiciaires.

Le dispositif sécuritaire déployé dans la ville de Franceville est-il efficace ? C’est la question que doivent se poser les responsables de magasins et de certaines administrations victimes depuis près d’un mois d’une série de cambriolages en plein couvre feu. Notamment, le cantonnement des Eaux et forêts et le magasin CKDO où a été l’intégralité de la caisse estimée à plusieurs millions de FCFA.

Selon les constats réalisés le matin de la découverte, la cible phare de cette vague de cambriolage a été les produits high-tech où plusieurs ordinateurs ont été emportés par les ravisseurs. Les malfrats opèrent de nuit et par effraction, en défonçant les édifices qu’ils visitent. Des actes qui se répètent et laissent des opérateurs économiques dans le désarroi.

Les autorités de la localité sont donc attendues afin de prendre à bras ce problème d’insécurité grandissante qui met à mal administrations et propriétaires de magasins. Au nombre des suspects, une bande bien organisée dont les membres jusque-là n’ont pas été identifiés. Une situation qui remet sur la table la nécessité de la mise en place d’une police de proximité afin d’interpeller plus rapidement les délinquants qui désormais font la pluie et le beau temps dans les rues de Franceville.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop