L’AS Sogara : 30 ans après, histoire d’un club mythique

Nous sommes le 7 décembre 1986, au stade Omnisport Omar Bongo, le club l’Association Sportive de la Société gabonaise de raffinage (AS Sogara) achevait dans la déception, une belle épopée qui aurait fait d’elle l’heureuse championne de la Coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe. Au-delà de l’échec, l’histoire de ce club mythique est gravée dans la mémoire des férus du ballon rond comme l’un des plus beaux moments footballistique qu’a vécu le pays.

Samuel Raouto, Michel Minko, Guy Anotho, Roger Baltimore, Philippe Akendengué (Décédé), Gaston Oyono, Alfred Mbiame, Kassima Kembé, Louis Igalo (Décédé) et Roger Avah, ces noms certes inconnus des jeunes générations, ont marqué à l’encre indélébile l’histoire du football gabonais. Tous les joueurs du mythique club de la capitale économique, l’AS Sogara, ont participé à l’épopée mémorable qui a failli offrir au Gabon l’un des trophées les plus convoités de l’époque, le trophée Abdel Aziz Moustapha, qui couronnait le champion de la Coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe.

Débutée le 30 mars 1986 face aux Ghanéens de Sekondi Hasaacas, cette campagne de l’équipe du peuple va se poursuivre jusqu’en finale de cette compétition, avant de se heurter au club Egyptiens du National Al-Ahly. Malgré leur victoire (2 – 0), lors du match retour de la finale, au stade omnisports Omar-Bongo de Libreville, cela n’avait pas été suffisant pour remporter le trophée, le club égyptien  nets vainqueurs (3-0) du match aller dans l’immense stade national du Caire, devant 82 000 spectateurs. Une fin triste mais qui fait jusqu’à ce jour la fierté du monde du football gabonais.

De ce mythique club, nous pouvons toutefois retenir leur riche palmarès, vice-champion de Coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe, six titres de champion (1984, 1989, 1991, 1992, 1993 et 1994)  et vainqueur de la Coupe du Gabon en 1985. Il reste jusqu’à présent, et cela trois décennies plus tard, l’unique club de football ayant atteint un stade aussi élevé dans une compétition continentale.

Il demeure le club le plus populaire du pays et s’était imposé devant des clubs tout aussi mythique que, Petro-Sport, la JAC, Shell FC, FC 105, USM, CSB, Delta FC. Une histoire qui contraste malheureusement avec le niveau médiocre du Championnat, mais plus du football gabonais. Comme dirait un célèbre auteur, les souvenirs sont tout ce qui nous reste quand on a tout perdu.

Laissez votre avis