L’appel à l’engagement politique de Firmin Ollo Obiang

Le 7ème anniversaire de l’Union nationale (UN) qui s’est tenu ce samedi 11 février à son siège sis à Ancien Sobraga dans le 2ème arrondissement de Libreville a été marqué entre autre par l’allocution  du coordonnateur du Mouvement national des jeunes de l’Union nationale (MNJUN),  Firmin Ollo Obiang, qui prenait pour la première fois publiquement la parole depuis sa libération. L’engagement des jeunes en politique était au menu de son allocution.



Au cours de son discours de circonstance, Firmin Ollo Obiang a tout d’abord rendu hommage à toutes les personnes qui de près ou de loin ont oeuvré pour sa libération, citant particulièrement, le mouvement des Jeunes de l’Union nationale qu’il préside, son avocat Anges Kevin Nzigou ainsi que le mouvement des Jeunes Upégistes présidé par Elza-Ritchuelle Bouckandou qui l’ont soutenu tout au long de son incarcération.

Revenant sur son combat, le président du MNJUN a réaffirmé son engagement pour la libération du Gabon. Son séjour de près de 5 mois  en milieu carcéral n’a pas entamé son audace :  «si nous mourons en chemin, nous serons des caciques dans l’au-delà» a t-il précisé avant de réaffirmer son appartenance à l’Union nationale «ma conviction reste inébranlable, Ollo reste à l’Union nationale!».

En outre, Firmin Ollo Obiang a appelé les dirigeants de sa formation politique à donner «une place plus importante aux jeunes», sans manquer d’appeler «les jeunes à plus de mobilisation et à garder espoir car la fin du pouvoir tyrannique des bongo est proche».

L’ancien leader estudiantin a terminé son propos en appelant les jeunes à faire preuve de courage et à prendre une part active à la vie politique du Gabon: «j’appelle tous les découragés à reprendre du courage! Et j’invite tous les jeunes gabonais à rejoindre le mouvement des audacieux» a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire