L’ANINF et le BRAC-OIF dans une convention pour le développement du numérique au Gabon

C’est le 7 septembre courant, au siège du Bureau régional pour l’Afrique centrale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (BRAC-OIF) à Libreville que s’est déroulée la cérémonie de signature du protocole d’Accord entre l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF) et l’entité francophone. La convention vise à développer le secteur en vue d’améliorer la vie des populations. Au cours de cette rencontre, il a également été présenté, le « Petit Dico Illustré du Numérique », qui va participer à la promotion de l’éducation par l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Après la signature en avril dernier d’une convention avec l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) autour de la modernisation de l’administration gabonaise et des institutions d’enseignement supérieur par le numérique, l’ANINF confirme son intérêt de collaborer avec l’OIF, à travers ce protocole d’accord. En effet, pour Alex Bernard Bongo Ondimba Directeur Général de l’ANINF cette convention vise entre autres  à « bénéficier de l’expertise de l’OIF dans l’appropriation des TIC par nos populations, et apporter un soutien supplémentaire aux efforts du gouvernement, dans la vulgarisation du numérique auprès de la jeunesse ».

Cette  volonté de servir la jeunesse justifie l’élaboration du « Petit Dico Illustré du Numérique » qu’il perçoit comme un « un ouvrage expliquant avec des termes simples et ludiques l’écosystème du numérique. Le lexique qui est gratuit et qui sera également disponible en ligne, a l’avantage d’être tiré de nos scènes de vie quotidienne ». Par ailleurs,  Boubacar Noumansana, Représentant régional de l’OIF pour l’Afrique centrale a rappelé au cours de son intervention tout l’intérêt que la Francophonie porte à la promotion des TIC et de l’éducation, ainsi que l’implication de son organisation dans le développement du secteur au Gabon conformément à la Stratégie de la Francophonie numérique à l’horizon  2020.

Pour lui, « l’un des leviers de la transformation digitale de l’économie, identifié par tous les experts, est la mise en œuvre de cadres juridiques qui favorisent l’entreprenariat, l’innovation et le travail collaboratif ». Il revient donc aux « décideurs que vous êtes, de saisir l’esprit de cette nouvelle ère pour explorer les voies et moyens qui permettraient au Gabon de participer à la nouvelle répartition des cartes économiques ». La signature de la convention entre l’ANINF et le BRAC-OIF s’inscrit dans la volonté de collaborer dans divers aspects du numérique au Gabon.

Laissez votre avis