Landry Patrick Oyaya, DGA de l’ANGTI à « sans famille »

Le directeur général adjoint de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructure et ancien patron du Fonds d’entretien routier de 2e génération (FER II), Landry Patrick Oyaya, a été déféré à “sans famille” ce lundi 3 Avril 2017 en détention préventive dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet sur les travaux de réfection du pont de Kango.

Interpellé le 23 mars dernier sur son lieu de travail par les agents de la Direction générale de recherche (DGR) de gendarmerie nationale, Landry Patrick Oyaya, a finalement été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville, après plusieurs jours de garde à vue.

La détention préventive dont il fait l’objet, fait suite à l’enquête ouverte par le parquet de la République de Libreville sur les travaux de réfection du pont de Kango. Il lui est reproché selon des sources judiciaires, «la violation flagrante et directe des procédures de contrôle prévues par le FER II». Lesquelles auraient permis des surfacturations supportées par le contribuable gabonais sous la direction de l’ancien ministre des travaux publics Magloire Ngambia, présentement écroué lui aussi à la prison centrale.

L’enquête préliminaire ouverte par le parquet de Libreville à la suite des aveux de Nkero Capito, avait également permis d’interpeller Grégoire Bayima, directeur général de l’Entretien des routes et aérodromes. Il aussi été placé en détention préventive.

Laissez votre avis