Lambert Noël Matha : «les activités de la Conasysed sont interdites»

Ce vendredi 17 mars, contre tout attente, le gouvernement a décidé de suspendre par arrêté du ministre de l’Intérieur n°006/MISPDL, toute activité de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed). Ladite centrale syndicale est celle principalement à l’origine de la paralysie du secteur de l’éducation nationale depuis près de six mois.

Saisi par le ministre de l’Education nationale, Florentin Moussavou à l’effet d’interdiction des activités de la Conasysed, et se fondant sur des actions jugées répréhensibles, notamment «le trouble manifeste à l’ordre public, entrave à la liberté du travail, violence et voie de fait», le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, a décidé par arrêté n°006/MISPDL  en date du 17 mars 2017 de formaliser cette interdiction.

En effet, aux termes de l’article 2 de cet arrêté : «les activités de la Conasysed sont interdites», l’article 3 précise par ailleurs, qu’il est à compter de ce jour «fait défense à toute personne de s’exprimer au nom de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation»

Cette décision surprenante du gouvernement qui pourtant semblait s’ouvrir au dialogue avec les syndicats de l’éducation, les parents d’élèves et les élèves au termes d’un comité interministériel tenu mercredi dernier.  

La crise qui sévit actuellement dans le secteur de l’éducation va-t-elle trouver une issue avec de telle pratique?  Au regard de la détermination des syndicalistes, il est peu probable que cette interdiction soit suivie d’effet.

Laissez votre avis