samedi,18 septembre 2021
AccueilDerniers articlesLambaréné: un corps sans vie retrouvé dans un motel

Lambaréné: un corps sans vie retrouvé dans un motel

Ecouter cet article

Le corps inerte d’un ressortissant ghanéen répondant au nom d’Éric Friday Ami, a été découvert le samedi 20 mars dernier, dans l’une des chambres du célèbre motel Pakita, sis à Lambaréné dans la province du Moyen-Ogooué. Le médecin légiste a révélé que l’infortuné a été victime d’un arrêt cardiaque dans son sommeil.

Stupeur au motel Pakita depuis quelques jours. Un de ses clients habituels a rendu l’âme dans ses locaux alors qu’il y séjournait momentanément avant son départ pour Libreville. Parti de Fougamou le vendredi 19 mars 2021, Éric Friday Ami aurait décidé de faire escale dans ce motel qui appartiendrait à un de ses amis. L’idée pour ce ressortissant ghanéen âgé de 57 ans, était de se reposer simplement avant de reprendre la route pour la capitale.

Confronté à des petites alertes de douleurs aux articulations notamment, Éric Friday Ami décide de recourir à une de ses connaissances exerçant au Centre hospitalier régional Georges-Rawiri. Cette dernière le rejoint pour prendre ses données comme il est recommandé. Ensuite, elle se serait rendue en pharmacie pour lui prendre des produits appropriés à sa gêne. Une démarche louable puisque l’individu se sentira mieux peu après.

Regagnant sa chambre à coucher, il aurait exhorté le gérant dudit motel de le réveiller tôt le matin afin qu’il puisse emprunter les premiers transports en commun en direction de Libreville. Le samedi 20 mars, le gérant frappe à la porte aux environs de 5 heures 30 minutes et Éric Friday Ami lui demande de le laisser se reposer encore un peu. Il ne se relèvera plus jamais.

La découverte macabre sera faite quelques heures après, alors que les équipes s’inquiétaient du silence de leur client. Informé, le procureur de la République adjoint s’y serait rendu en compagnie de quelques officiers de police judiciaire (OPJ). Le médecin légiste dépêché sur les lieux, révélera que le quinquagénaire est décédé aux dires d’un médecin légiste des suites d’un arrêt cardiaque. Une enquête judiciaire a tout de même été ouverte pour faire toute la lumière sur cette disparition.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop