vendredi,24 septembre 2021
AccueilActualitésFaits diversLambaréné: les frères Nzouba périssent dans les sables mouvants

Lambaréné: les frères Nzouba périssent dans les sables mouvants

Ecouter cet article

Deux Gabonais de 24 et 23 ans répondant aux noms de Sami Nzouba et Sisi Nzouba, ont trouvé la mort par noyade le lundi 30 août 2021 au quartier Adouma dans le 1er arrondissement de la commune de Lambaréné dans la province du Moyen-Ogooué. Le drame serait consécutif à des sables mouvants dans lesquels se seraient enfoncées les victimes. Un phénomène courant en cette période estivale, rapporte le quotidien L’Union dans sa livraison du jeudi 2 septembre 2021. Perdus dans les eaux sombres, les corps des regrettés n’ont toujours pas été repêchés.

« Les hommes meurent par négligence, les enfants par imprudence », un célèbre adage africain qui s’applique parfaitement au drame qui s’est déroulé le lundi 30 août 2021 au quartier Adouma dans le 1er arrondissement de la commune de Lambaréné.  En effet, comme le rapporte notre confrère le quotidien L’Union, les deux frères Nzouba ont perdu la vie par noyade. Ces derniers se seraient enfoncés dans les sables mouvants alors qu’ils marchaient sur les bancs de sable en compagnie de plusieurs autres garçons. 

Le drame se serait déroulé si vite que leurs compagnons rescapés n’ont pas eu le temps de réagir. « L’un de nous a fait remarquer qu’il y avait du sable mouvant non loin de là où nous nous trouvons. Je suis allé vérifier et me suis rendu compte de la véracité des faits. Les choses sont allées si vite que nous n’avons pas eu le temps de sauver nos deux frères » a-t-il confié à nos confrères du quotidien L’Union. Aussitôt alerté, Felix Minko, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Lambaréné a demandé à la brigade nautique de la localité d’ouvrir une enquête.

Alertée de la disparition de leurs fils, la famille des frères Nzouba se serait aussitôt ruée vers le lieu du drame où étaient déjà présents les limiers. Ensemble, ils ont mené des recherches, aidés par la brigade nautique et des pêcheurs expérimentés. Ainsi, les actions menées conjointement par les riverains et les Forces de l’ordre ont abouti à la découverte des corps des deux jeunes garçons le mercredi 1er septembre 2021, soit deux jours après leur noyade.

C’est déja le troisième décès en un mois dans la ville du grand Blanc. Toute chose qui devrait interpeller les autorités quant à la dangerosité des bancs de sable et les pousser à lancer une vaste campagne de sensibilisation des plus jeunes quant à leur fréquentation de ces endroits prisés par eux durant la période estivale. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop