vendredi,27 mai 2022
AccueilA La UneLambaréné: les agents du Centre hospitalier régional Georges Rawiri en grève

Lambaréné: les agents du Centre hospitalier régional Georges Rawiri en grève

Ecouter cet article

Face au mépris affiché par la Direction générale du Centre Hospitalier régional Georges Rawiri, les agents de cette structure hospitalière ont décidé de hausser le ton en annonçant leur entrée en grève. Motif, le non-paiement de plus de 7 mois de primes de garde ainsi que la réfection du plateau technique qui n’est plus opérationnel depuis plusieurs années.

A l’instar de plusieurs agents d’autres secteurs, les fonctionnaires de la Santé sont en ébullition ces derniers temps. Après l’annonce des médecins les assurés CNAMGS, c’est au tour du personnel soignant du Centre Hospitalier régional Georges Rawiri de Lambaréné de monter au créneau. D’après notre confrère de Top Infos Gabon, depuis l’épuisement du préavis de grève, ces derniers ont unanimement décidé de durcir le ton en désertant leurs postes de travail. Créant ainsi une paralysie totale des activités dans les prochains jours.

Une décision motivée par l’indifférence affichée par la tutelle face aux problèmes soulevés par le personnel. « Durant la période allant du 13 au 30 avril 2022 nous avons assuré le service minimum pour donner la possibilité à la hiérarchie de régler la situation, mais nous sommes arrivés au terme du délai imparti. Il était donc important pour nous de nous réunir et de décider ensemble de la conduite à tenir. N’ayant rien obtenu de la hiérarchie, nous avons tout simplement décidé de durcir le mouvement d’humeur », a déclaré Aimé Nzeng Ollomo, porte-parole du collectif des agents de l’hôpital Georges Rawiri.

Par ailleurs, ces derniers ont indiqué « ne plus percevoir depuis sept mois, les primes de garde. Par conséquent, nous décidons de ne plus assurer les permanences et de ne travailler que de 7h30 à 16h30 conformément à la décision du Conseil des ministres du 29 janvier 2021 qui revoyait les horaires de travail journaliers et hebdomadaires en République gabonaise ». Une liste de doléances égrainées par le personnel de santé qui espérons le ne tombera pas dans des oreilles de sourds et qui qui devrait interpeller les plus hautes autorités, en l’occurrence le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le ministre de la Santé, le Dr. Guy-Patrick Obiang Ndong. Un véritable bras de fer qui aura indéniablement pour principale victime les populations.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x