Lambaréné : Issoze Ngondet inaugure l’usine rénovée d’Olam palm Gabon

© GMT

Le mercredi 31 janvier 2018, les populations de Lambaréné été les hôtes du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet et d’une forte délégation gouvernementale. Leur présence dans la capitale provinciale du Moyen Ogooué rentrait dans le cadre de l’inauguration de la raffinerie rénovée d’Olam palm Gabon (OPG), rachetée avec ses autres actifs relatifs aux palmiers à huile en juin 2016 auprès de la Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT).



Suite à l’acquisition de cette usine situé à 234 Km de Libreville sur la rive de l’Ogooué à Lambaréné, Olam Palm Gabon se donnait comme ambition de répondre de manière efficace aux attentes des consommateurs. L’objectif était donc de garantir l’autosuffisance en huile comestibles et en savon, assurer l’approvisionnement du marché local en produit frais et de qualité, respectant les standards internationaux et augmenter significativement les opportunités d’emplois des gabonais.  

Cette cérémonie qui a vu la présence du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, du ministre du Travail, de l’Emploi et la Formation professionnelle, Carmen Ndaot, du ministre de la Promotion des investissements privés, du Commerce et de l’Industrie, Madeleine Berre, et du ministre des Petites et moyennes entreprises (PME), de l’Entrepreneuriat national et de l’Insertion des jeunes, Biendi Maganga Moussavou, a été l’occasion pour les responsables d’Olam de décliner l’ambition qu’ils nourrissent avec la rénovation de l’outil de production de cette usine.

«Olam Palm Gabon est aujourd’hui capable de traiter 30 000 tonnes d’huile de palme brute par an pour produire 20 000 tonnes d’huile de cuisine et 10 000 tonnes de savon de lessive», a expliqué l’administrateur coordinateur général, Théophile Ogandaga. Il s’agissait également selon lui de «mettre le complexe industriel  de Lambaréné aux normes environnementales requises, réduire l’empreinte carbone de près de 1800 tonne par an; de contribuer à réduire les importations pour une valeur d’environ 5 milliards de Fcfa par an et d’assurer l’emploi continue direct pour 84 travailleurs et l’emplois indirects pour 40 personnes environ».

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, n’a d’ailleurs pas manqué de saluer le partenariat qui lie le Gabon et le groupe singapourien Olam international, soulignant que celui-ci «vise à développer des plantations de palmiers à huile certifiées RSPO : signe d’une préoccupation du respect des engagements de notre pays en faveur de la préservation de l’environnement et le développement responsable du palmier à huile».

«Je tiens à exprimer la satisfaction du gouvernement face à la rénovation de ce complexe industriel dont l’inauguration aujourd’hui apporte la preuve de la résilience de l’économie gabonaise, son attractivité mais aussi la preuve de son engagement dans la diversification prônée par le Chef de l’Etat, Ali Bongo. C’est donc l’occasion pour nous d’exprimer notre satisfaction et nos encouragements au groupe Olam qui est notre partenaire»; a indiqué le Chef du gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet.

Laissez votre commentaire