lundi,28 novembre 2022
AccueilA La UneLambaréné: faute de carburant, de nombreux quartiers privés d'électricité par la SEEG

Lambaréné: faute de carburant, de nombreux quartiers privés d’électricité par la SEEG

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time que les riverains de la commune de Lambaréné ont été informés du délestage à venir par la Société d’électricité et d’eau du Gabon (SEEG). Une situation consécutive aux inondations en cours dans la localité, lesquelles empêchent le ravitaillement du carburant au grand dam des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer et pourraient voir leur denrée alimentaire se détériorer.

Depuis des semaines, des pluies diluviennes s’abattent dans le pays, créant ainsi des inondations dans plusieurs localités. C’est le cas à Lambaréné, chef-lieu du département de l’Ogooué et des lacs dans la province du Moyen-Ogooué où la situation est de plus en plus inquiétante faisant sortir le fleuve Ogooué de son lit tout en inondant de nombreux quartiers notamment dans le 2ème arrondissement.

Une situation déplorable qui a eu un impact direct sur l’approvisionnement en électricité. En effet, outre la contrainte de désormais se déplacer à bord de pirogues d’une montée des eaux, les migovéens doivent désormais conjuguer avec les délestages. « La SEEG informe son aimable clientèle que le courant sera coupé ce mercredi 16 novembre 2022 de 9h à 18h pour économie de gasoil. Le stock gasoil étant très bas suite aux difficultés de ravitaillement relatives à la montée des eaux à la montée des eaux rendant la route d’accès impraticable » peut-on lire dans le communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time.

LIRE AUSSI Lambaréné: plusieurs quartiers inondés après les pluies

Concernant la montée des eaux, si aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, les dégâts matériels sont énormes. Du fait de cette catastrophe naturelle, plusieurs familles de la ville de Lambaréné se retrouvent sans domicile après la détérioration de leurs maisons. « Nous sommes obligés de faire une gymnastique rythmique pour rejoindre les écoles et nos lieux de travail. Nous utilisons des pirogues, à défaut, on trempe les pieds dans l’eau. C’est regrettable », a déploré un riverain.

Une situation dans laquelle sont attendues les autorités gouvernementales. Lesquelles ne se sont toujours pas prononcées concernant cette catastrophe ni annoncé des mesures afin de venir en aide aux sinistrés et trouver des solutions pérennes contre ce genre de catastrophes. Pour l’heure, les populations ne savent pas à quel saint se vouer et craignent le pire en cas de nouvelles intempéries. Nous y reviendrons !!!

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x