lundi,20 septembre 2021
AccueilDerniers articlesLambaréné: après avoir heurté une fille de 11 ans, il se suicide...

Lambaréné: après avoir heurté une fille de 11 ans, il se suicide en buvant de l’huile de frein

Ecouter cet article

Le mardi 23 mars dernier dans la ville de Lambaréné, un compatriote gabonais s’est donné la mort en buvant de l’huile de frein. En effet, Arsène Ndoukou, taximan de profession a préféré mettre fin à ses jours pour échapper semble-t-il à des poursuites judiciaires après avoir été l’auteur d’un accident blessant une jeune fille de 11 ans.

Selon le quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés le mardi 23 mars dernier. Arsène Ndoukou, Gabonais de 47 ans exerçant la profession de taximan aurait consommé de l’huile de frein pour mettre fin à ses jours. L’accident serait survenu au quartier La Paillote, dans le 2ème arrondissement de la commune de Lambaréné. 

Le lundi 22 mars, le taximan aurait renversé une fille de 11 ans du nom de Angélique Irma. Grièvement blessée, la jeune fille aurait été conduite dans une structure hospitalière pour des soins tandis qu’Arsène Ndoukou sera convoqué au commissariat central de la ville pour être entendu. Au terme de l’audition, les enquêteurs constatent que ce dernier exerçait avec un permis de conduire de catégorie B. Ce qui constitue une infraction, invitant ce dernier à revenir le lendemain. 

A noter que durant son audition les policiers lui auraient indiqué le risque qu’il encourait notamment d’être jeté en prison pour défaut de document l’autorisant à exercer son métier. Pris de panique, le taximan aurait demandé à aller se soulager. En sortant du commissariat, il se serait dirigé vers son véhicule afin d’y prendre un bidon d’huile de frein et aurait avalé son contenu à l’insu des policiers. Une fois son acte accompli, il serait retourné dans le commissariat où une fois l’interrogatoire terminé, les agents de police vont à nouveau le libérer et Arsène Ndoukou va regagner son domicile après que les parents de la jeune fille blessée eurent décidé d’un arrangement à l’amiable.

Seulement c’est le 23 mars aux environs de 14 heures, qu’Arsène Ndoukou aurait trouvé la mort. Avant de passer de vie à trépas, ce dernier aurait confié à ses proches et au personnel soignant son intention de se donner la mort. « Je ne suis pas malade. J’ai tout simplement bu de l’huile de frein car, je ne voulais pas aller en prison. » aurait déclaré Arsène Ndoukou avant de passer l’arme à gauche.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop