L’Alliance pour le changement et le renouveau recadre à son tour Bilie-By-Nze

Le vendredi 23 juin dernier, à l’occasion d’une déclaration  de presse, la porte-parole de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), Theresa Kinga a dénoncé l’excès de zèle et les incohérences du ministre d’Etat en charge de la communication,  Alain Claude Bilie By Nze qui a fait maladroitement des « remontrances » au vice premier ministre, Bruno Ben Moubamba, son supérieur hiérarchique.

Entourée de quelques-uns des membres du directoire de l’ACR, Theresa Kinga a fustigé la sortie de «Monsieur le porte-parole du gouvernement Alain Claude Bilie By Nze doit comprendre qu’il doit se défaire des attitudes propres au Gabon d’avant où l’anarchie sur toutes ses formes, l’autoritarisme et l’excès de zèle, étaient des qualités propres aux roitelets de la République, soulevant ainsi la colère des Gabonais ».

L’Alliance pour le changement et le renouveau reproche à Alain Claude Bilie-By-Nze, porte parole du gouvernement d’avoir pondu un communiqué incendiaire  contre son président fondateur, Bruno Ben Moubamba.

Pour rappelle, Bruno Ben Moubamba a qualifié le Mécanisme élargi de crédit  (MEDC), conclue entre le Gabon et le Fonds monétaire international  (FMI) contre un prêt de 642 millions de dollars, d’une stratégie de mise sous tutelle du Gabon par le FMI, sur sa page Facebook. « Le MDEC a été déclenché,  par voie de conséquence, le Gabon est officiellement rentré dans plan d’ajustement structurel ou budgétaire….c’est selon », avait-il soutenu.

Une affirmation que le porte-parole du gouvernement a qualifié « d’erronée et de nature à mettre à mal la cohésion gouvernementale », dans un communiqué parvenu le même jour à la rédaction de Gabon Media Time.

Laissez votre avis