L’AGASA saisit 27 tonnes de viande en provenance du Brésil

Après avoir pris des mesures conservatoires visant à suspendre l’entrée sur le territoire gabonais de produits carnés en provenance du Brésil, suites au scandale de la viande avariée qui secoue ce pays, l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa) vient de mettre la main sur cinq containers de viande provenant du Brésil..

Selon le directeur général de l’Agasa, Sylvain Patrick Enkoro, les équipes «ont déjà procédé à la saisie conservatoire de cinq containers de 27 tonnes de produits alimentaires qui feront l’objet de prélèvements et d’expédition dans les laboratoires accrédités». Ce qui permettra «de prendre des décisions de façon plus éclairée pour ne pas porter préjudice aux usagers» a-t-il poursuivi.

En 2016, le Brésil était, après l’Europe, le deuxième exportateur de produits alimentaires vers le Gabon. «En moyenne, nous estimons qu’il y a  70 000 tonnes de produits carnés qui entrent au Gabon chaque année. Le Brésil représente 13% de ces importations. Les importateurs locaux de ces produits ont naturellement été identifiés par l’Agasa. Nous pouvons dire qu’il y a une douzaine d’opérateurs économiques qui commercialisent librement avec ce pays.», précise Sylvain Patrick Enkoro.

Pour rappel, l’opération policière baptisée «carne fraca» débutée le 17 mars dernier a fait découvrir au Brésil qu’une trentaine de sociétés a falsifié la qualité des viandes commercialisées sur le marché national et à l’exportation. Le gouvernement a décidé entre autres de la suspension de «façon ciblée des importations en provenance des fournisseurs impliqués dans le scandale, en vertu du principe de précaution» et du «rappel et de la saisie à titre conservatoire des produits présents sur le territoire national en vue des investigations analytiques dans les laboratoires accrédités».

Laissez votre avis