L’achat des véhicules administratifs suspendu par le gouvernement

Jean Fidèle Otandault, ministre du Budget des Comptes publics © GMT

Pour minimiser les dépenses publique, le gouvernement a pris la décision de suspendre l’achat des véhicules administratifs. Cette décision intervient  au moment où la situation économique du pays connaît des difficultés essentiellement dues à la baisse de ses ressources financières.  

Cette mesure a d’ailleurs entraîné un chamboulement du chiffre d’affaires des concessionnaires automobiles qui a diminué de moitié, l’Etat étant leur premier client.

Pour le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, cette décision entre dans le cadre des mesures d’austérité prises par le gouvernement afin de réduire le train de vie de l’Etat et affecter ces ressources à d’autres dépenses prioritaires. «Certaines mesures fortes ont été prises, telles que la suspension des dépenses liées à l’achat de véhicules, en attendant la fin des opérations de recensement en cours», a t-il souligné.

Par ailleurs, il a également énuméré d’autres mesures qui devraient permettre de faire des économies à l’État, notamment  la baisse des indemnités de fonction servis aux membres du gouvernement: «Nous réexaminons actuellement le financement des frais des missions et envisageons la suspension ou un contrôle plus strict des subventions pour les opérateurs qui n’ont pas de contrats d’objectifs clairs avec leurs tutelles. Toutes ces décisions sont autant d’obligations qui pèsent sur nous et que nous devrons respecter en 2018», a indiqué Jean-Fidèle Otandault.

Laissez votre commentaire