La Voie du Peuple porte la voix de la «Résistance» lors d’une marche pour la culture

Ce samedi 1 juillet 2017, à Nkembo dans le 2ème arrondissement de Libreville, La Voie du Peuple a initié une marche pour la culture gabonaise. Celle-ci, a été l’occasion pour Enrique Mamboundou Président de ce mouvement proche de la Coalition pour la nouvelle République de véhiculer un message autour de la résistance.

Comme il était déjà de tradition pour La Voie du Peuple de tenir des rencontres autour de la «résistance» chaque samedi. Cette fois-ci, ce rendez-vous hebdomadaire des résistants, ne s’est plus tenu au QG de Jean Ping, mais plutôt à Nkembo, au QG de Jean Eyeghe Ndong, Ancien premier ministre et soutien de Jean Ping.

Partie de l’église saint Michel de Nkembo, avec la prestation de quatre groupes traditionnels, cette marche culturelle, s’est achevée à la permanence politique de Jean Eyeghe Ndong. Expliquant le but de cette nouvelle dynamique, Enrique Mamboundou a déclaré que «cette marche pour la culture est aussi un prétexte pour raviver la flamme de la résistance».

Par la suite, s’adressant aux jeunes qui ont pris part à cette événement. Le leader de La Voie du Peuple a exprimé son soutien aux actions menés par la diaspora gabonaise installée en France et aux Etats-Unis. Concernant les menaces proférées par certains «thuriféraire du régime d’Ali Bongo», contre les familles des gabonais de la diaspora, il a martelé que «si les familles des résistants de la diaspora ont des problèmes au Gabon, le gouvernement Ali Bongo sera le seul responsable».

Laissez votre avis