La Sotrader reçoit 1,2 milliard de F CFA de la BAD pour booster le Programme Graine

Jean-Louis Moumba, Président par intérim de la BAD et Théophile Ogandaga, PDG de la Sotrader ce 27 décembre 2017

Ce mercredi 27 décembre 2017, la Banque africaine de développement (BAD) et la Société de transformation et de développement agricole (Sotrader) ont signé un accord de don d’une valeur de 2 076 552 dollars américains, soit environ 1 225 165 680 F CFA à Sotrader pour renforcer les capacités des planteurs et des coopératives agricoles gabonaises inscrites au Programme Graine.

C’est en présence du ministre gabonais de l’Agriculture, de l’élevage, chargé du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, de la représentante de l’ambassadeur du Japon au Gabon et du représentant du directeur général d’Olam Gabon, que la signature du don du Fonds d’assistance du secteur privé africain (FAPA) à la Sotrader s’est déroulée au siège même de la la Banque Africaine de Développement, entre le Président directeur général de Sotrader, Théophile Ogandaga et Jean-Louis Moumba, Président par intérim de la BAD.

Pour le premier responsable de la BAD, l’institution bancaire panafricaine «a répondu favorablement à la requête du Gouvernement gabonais par l’approbation par son Conseil d’un don de 1 million de dollar américain. Cet argent sera utilisé pour répondre à deux principales préoccupations identifiées et pour augmenter les réalisations du programme Graine. D’abord le renforcement des capacités des coopératives et des planteurs travaillant dans la culture du palmier à huile, des cultures de la banane, de la tomate, du manioc et du piment. Ensuite permettre aux différents coopérateurs d’avoir accès aux services financiers», a mentionné Jean-Louis Moumba.

Dans son allocution, le PDG de la Sotrader, Théophile Ogandaga, n’a pas manqué de témoigner sa gratitude envers les donateurs que sont les Gouvernements des Etats du Japon et de l’Autriche et la BAD en promettant de faire de «2018 une année spéciale dans l’accélération des activités de productions et de transformation des produits agricoles gabonaises afin de contribuer à l’indépendance et à la sécurité alimentaire dont le Gabon a besoin. Ce don permettra également à Sotrader de renforcer une base pilote de formation de plus de 100 jeunes formateurs pour accompagner la gestion des coopératives et 2700 planteurs (dont 70% de femmes) aux principes de gestion de leurs ressources commerciales familiales», a-t-il déclaré.

En se satisfaisant des avancées considérables du Gabon vert que prône le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le ministre Gabonais de l’Agriculture, de l’élevage, chargé du Programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, s’est dit satisfait par le soutien de la BAD. «La croissance et la diversification de l’économie gabonaise passeront également à travers le programme Graine qui participe fortement à la réduction de la pauvreté et à la promotion de la création d’emplois tout en maintenant notre pays dans un cadre environnemental respectueux. Ainsi, l’agriculture se place comme le nouveau pétrole gabonais», a-t-il confié.

Laissez votre commentaire