vendredi,25 septembre 2020
Accueil A La Une La Semaine d’Allogho : «Le pays glisse toujours. C'est pas encore tombé....

La Semaine d’Allogho : «Le pays glisse toujours. C’est pas encore tombé. Il s’accroche à quoi qui est si solide? Je ne sais pas»

Me voici en case ce matin. Vendredi. Tout est permis non? Donc je vais me permettre d’avoir peur. Je crie tous les jours, je saute, je sors, je parle et rigole avec des gens, je mange, je bois, j’écris le truc que vous lisez là, mais je ne suis d’abord qu’un jeune Gabonais qui peut être gagné par la psychose. J’ai bien vu les images des PK. Manif de certains riverains pour dire non aux enlèvements, arrestation d’un supposé kidnappeur. Il y a plusieurs théories comme d’habitude, mais là j’ai peur. J’ai quand même grandi à l’époque de la « voiture noire ». J’ai un garçon de 3 ans, qui va à la maternelle. Ce qui est arrivé à Rinaldi aurait pu lui arriver. 

Au sujet de Rinaldi, ça va faire deux semaines dans deux jours qu’il a disparu. Agitation sur la toile, nonchalance des parents, enquête ouverte par la justice, mais toujours pas de trace du petit « blanc ». Selon Kennedy Ondo Mba, journaliste à la rédaction de l’AGP, originaire de Bitam et visiblement très préoccupé par cette disparition sur la toile, les forces de l’ordre ont arrêté les personnes qui étaient au village la dernière fois qu’on a vu le petit. « Tous ceux qui étaient au village lorsque le petit a disparu ont été tout simplement embarqués depuis mercredi », a commenté mon confrère Essandone (donc mon oncle) d’Agnizock sur Facebook.

Allogho et Tôlô m’ont fait passer un sale quart d’heure hier sur l’histoire de signatures de contrats là. Le petit me dit koh tu mettais bien nos histoires sur Facebook, c’était déjà gênant. Koh maintenant tu signes des contrats pour gagner de l’argent avec les histoires de notre famille. Tôlô ne savait pas, du coup, il me demande koh mon petit, ye é ne été? (C’est vrai?) Faut maintenant trouver les mots pour expliquer que la chronique devient rentable. Fallait pas dire ça. 

Ils ont dit qu’ils doivent avoir leur part. Koh ils vont appeler Papa Edzang depuis Bindoumessang et ma mère (leur grande sœur) pour faire une réunion de famille et se partager les bénéfices. Je suis donc assez emmerdé depuis hier. Le matin, en allant à son work, Allogho me parle quand même. Il me demande koh mais grand, Faure Gnassingbé a woula zou bô dzé va? (Il vient souvent faire quoi ici?) – Aka. Il vient rendre visite au Chef. – Et on ne voit jamais rien se passer après. Le même charabia koh renforcement des liens bilatéraux. – Mon petit, je ne travaille pas à la présidence. Je n’en sais rien.

Là, on était en case non? Tôlô me dit koh mon petit, la syndicats là, c’est comme si on LEURS AI buy pour se calmer hein. EUX font souvent ça. Koh tout le monde était chaud au début, maintenant, y a ceux qui ont arrêté et ceux qui continuent. Moi, Abaga, je n’ai pas voulu répondre. C’est le matin. Voilà Allogho qui m’écrit koh grand, j’ai une violente doc sur le Bantu. – Il va enfin construire les amphithéâtres? – Non hein. On dit que son DC et son DCAF sont à la DGR. Que lui-même, on l’a empêché de voyager samedi passé, quand il voulait vouga en France. – Regarde, mon petit. Je n’aime pas les rumeurs. Bon, si c’est vrai, on l’accuse de quoi? – Grand, on dit qu’il a reçu le gain de la GOC pour faire les travaux des universités et toi-même tu vois l’état des choses. – Bon, en tout cas. Je vais call 2 ou 3 personnes pour éprouver ton information. – Donc wa buni ki ma? (Tu ne me crois pas?) – Aka, toi-même tu as dit « on dit ». 

Tu n’as rien assumé. – Grand, la rumeur c’est souvent 70% de l’information. Après il me demande koh Sobraga fait la grève top top? – Je ne sais pas. – Be ta biè da bô (Faut pas qu’ils ne fassent ça). A l’heure là, même s’ils vendent la bière à 1000 Fcfa, on va buy. C’est ce qui nous garde quand les wés du bled là nous dépassent.

Le pays glisse toujours. C’est pas encore tombé. Il s’accroche à quoi qui est si solide? Je ne sais pas. Sur son site là-bas, Jonas Moulenda, a mis un article dont le titre est « Gabon: Accrombessi planifie le sacrifice de nombreux enfants pour asseoir le pouvoir de Noureddin Bongo« . Je n’ai pas lu ça. Je n’aime pas les problèmes. Le feuilleton CasepGa aussi est fini. Corps disparu, donné à une autre famille, enterré. Là il faut déterrer pour rendre à chaque famille son corps. Le haut niveau de la négligence, mais tu n’as pas beaucoup de choix au Gabon en ce qui concerne les pompes funèbres. Le réseau est verrouillé. 

Tu veux un peu sourire avec les rumeurs sur Aubameyang qui pourrait signer au FC Barcelone, mais Allogho te replonge dans les abîmes de ce pays. Il m’écrit koh la course de vélo là, l’étape Lambaréné – Kango s’est arrêtée à Bifoun. – Pourquoi? – Aka! Tu poses les réponses? Mauvais état de la route. – Mince! Le grand qui est Ministre des TP est ingénieur en ponts et chaussées. – Et puis? Si c’est seulement les diplômes là, ils ont tout ça. On ne réalise pas les actions avec les diplômes. Je connais des gens qui ont des Master en lettres et qui écrivent « empleur » ou « je me suis mit… ». Tes grands là sont des sorciers, ils n’aiment pas… – Petit, ça va. Tu ne vas pas déborder pour un rien. Ça va.

Atemtem, tout à coup, soudain, brusquement, Allogho est-ce que Nzigou n’a pas raison? Les Libama ont porté plainte contre Noureddin. S’ils ne peuvent pas sortir du pays, le petit Bongo aussi doit avoir l’interdiction de sortir avant le délibéré. C’est pas logique? Ou bien c’est bizarre? – Mon petit, je n’ai pas fait droit. On a des consignes. Je ne peux parler de ça. Reste concentré. Ne t’éloigne pas l’objectif.

UA
MongYeBitam

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Street 103 Gabon Gmt