La SEEG décline son bilan et ses perspectives

Antoine Boo (Centre), DG de la SEEG © GMT

C’est au cours d’une conférence de presse animée le mercredi 10 janvier 2018 à son siège, sis au Centre-ville, que la direction de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a fait le bilan de l’année 2017. A ce propos, les responsables de cette entreprise sont largement revenus sur la santé de l’entreprise et les challenges qu’elle entend relever pour cette nouvelle année afin de proposer une meilleure qualité de services à sa clientèle.



Souvent décriée pour sa qualité des services, la filiale du groupe Veolia, par la voix de son directeur général, Antoine Boo, est tout d’abord revenue sur la coupure d’électricité observée dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018. Antoine Boo s’est dit peiné que cette nouvelle année ait démarré avec cette incident, relevant qu’une enquête avait été diligentée pour faire la lumière sur ce désagrément causé aux usagers et que d’après les premiers éléments cela aurait été «un acte de malveillance».

Selon les explications du directeur région ouest, Tony Nzamba, le delestage observé ce jour était due à un disfonctionnement sur la ligne haute tension entre Libreville et Ntoum, à environ 7 kilomètres d’Okolassi. Les équipes de contrôle réseau dépêchées sur place n’avaient cependant trouvé aucun indice pouvant établir les raisons exactes de cet incident qui a paralysé 28 départs d’électricité sur 54  pour la région de Libreville et ses environs.

Abordant la question de l’amélioration de ses services, le chef du departement technique, Thomas Ferre,  a indiqué que l’entreprise avait fourni d’énormes efforts ces dernières années en matière de desserte en eau et en électricité sur l’ensemble du territoire. Comme preuve de ses améliorations, il a relevé que le nombre d’abonnement en eau à triplé en 20 ans, allant de 51 057 abonnés à 175 421, tandis que pour l’électricité le nombre d’abonné est passé de 94 365 à 316 168 soit une augmentation de 235%.

«Concrètement en 2017, nous avons commencé à intensifier les extensions et les mises en conformité. Pour ne parler que de Libreville, des travaux très conséquents ont été fait pour alimenter le quartier Ça m’étonne; pour mettre en conformité le quartier Mindoubé 1; Rougier, Pk9… aujourd’hui ce sont des travaux qui sont bien vécu par les populations»; a t-il indiqué, précisant que ces travaux ont également concerné plusieurs autres localités du pays, tels que Port-Gentil, Lambaréné sur la rive Isaac; à Mbigou ou même à Mandji.

Par ailleurs, dans le soucis de proposer des services encore plus performants à sa clientèle, la Société d’energie et d’eau du Gabon a réalisé un certain nombre d’innovations. Au titre de ces nouveaux apports de l’entreprise on peut entre autres noter les gestionnaires de fil d’attente, le lecteur de code barre qui permet de gagner du temps au niveau des caisses; le Chatbot qui est un service en ligne sur la page Facebook de l’entreprise permettant d’orienter efficacement le client ou encore les guichets libres-services lancés il y a un mois. Ces derniers donnent la possibilité aux abonnés  d’avoir automatiquement l’état de leur compte, le nombre de facture, les impayés; ceci sans passer par un guichet.

Il faut noter que l’ensemble de ces améliorations entrent dans la volonté qu’a l’entreprise de proposer un service performant, de qualité et plus proche de sa clientèle. Pour cette nouvelle année, elle entend d’ailleurs, poursuivre sur la même lancée en développant une meilleure qualité de services malgré un contexte économique difficile.

Laissez votre commentaire