La photo d’Ali Bongo jetée au milieu des ordures

Depuis un certain temps, les habitants de Libreville et ses environs sont envahis par des ordures ménagères. Malgré l’ultimatum de 72 heures imposé par le ministre de l’Intérieur en charge de l’hygiène publique, Noël-Lambert Matha à la société Averda « pour débarrasser» les ordures ménagères, rien ne semble être fait. Dans un quartier de Libreville, c’est la photo du président de la république qui a été mise en scène au milieu des ordures.

Cette photo d’Ali Bongo  au milieu des déchets a suscité  la réaction de certains riverains qui se sont exprimés sous l’anonymat : « Il faudrait qu’Ali Bongo comprenne que les Gabonais l’ont jeté dans la poubelle, que les Gabonais ne veulent plus de lui comme président, et qu’il doit partir, c’est tout » déclare l’un des riverains prenant le président de la république comme premier responsable de cette insalubrité qui monte crescendo. « Si Averda  ne fait plus son travail comme avant, c’est que l’Etat n’a pas certainement respecté sa part du contrat, et qui est à la tête de l’Etat ? C’est Ali Bongo, même l’hôtel de ville est en grève, alors je pense que c’est bien fait pour lui, qu’il sache que désormais les Gabonais le jette à la poubelle.» Conclu-t-il.

D’autres usagers considèrent la présence de cette photo d’Ali Bongo Ondimba au milieu des poubelles comme une interpellation de la population qui exprime leur ras-le-bol à l’endroit du président de la république.

Le non ramassage des ordures ménagères à Libreville, Akanda et Owendo à engendré des tas d’immondices pestilentielles, quelques fois à proximité des étals de commerçantes. Dans certains quartiers les passages sont même obstrués en attendant que les choses rentrent dans l’ordre. Les riverains espèrent que les 48 heures restantes permettront à Averda  comme l’a commandé Noël-Lambert Matha  de « débarrasser Libreville des ordures ménagères et retrouver le niveau normal de collecte ».

Laissez votre commentaire