La passerelle piétonne de Plein-Ciel enfin posée

Entamé il y a un peu plus d’un an, la construction par l’entreprise chinoise China First Highway Engineering Company (FHEC) sous le  contrôle du  bureau Apave, d’une passerelle piétonne à Plein Ciel est en passe de trouver son épilogue avec les travaux de pose de celle-ci depuis quelques jours. La mise en service prochaine de cette infrastructure constitue pour les riverains de ce quartier, jouxtant la voie express est un véritable soulagement tant il était devenu dangereux de traverser cette voie.  

C’est donc avec beaucoup de satisfaction que les populations de Plein-ciel ont accueilli les travaux de pose de la première passerelle piétonne du Gabon. Après plusieurs interpellation des populations le gouvernement avait entrepris de la construire afin de faciliter la traversée de la voie express. «Nous avons attendu pendant longtemps que l’État construise cette passerelle, maintenant que c’est fait nous ne pouvons qu’être satisfait», s’est exprimé un habitant de la zone.

Par ailleurs, la mise en service de cette passerelle vient à point nommé, car cette partie de la voie expresse a été pendant longtemps le théâtre de plusieurs drame. Les populations ont  encore en mémoire celui survenu, le 27 septembre 2015, emportant plusieurs membres d’une même famille qui, au sortir d’une messe, tentant de traverser la voie express au niveau de la station Total de Plein Ciel avaient été percutés par un véhicule.

Gaël Koumba Ayoune, président du Rassemblement des jeunes patriotes​ gabonais n’a pas manqué d’exprimer son sentiment avec la concrétisation de ce projet. «en ce qui concerne les riverains, c’est un sentiment de satisfaction, par rapport au fait que nous avions depuis belle lurette réclamé une passerelle (…) et aujourd’hui on estime que nous avons mis la pression parce qu’il faut avouer que l’armée du mapane, notamment le RJPG dont j’ai la charge est un groupe de pression qui amène les autorités à assumer leurs​ responsabilités» s’est-il exprimé.

Toutefois, le général du mapane a marqué son étonnement sur le fait que ce projet qui à l’origine devait voir la construction de trois passerelles, notamment au niveau de Plein ciel, du Lycée d’Etat et du Lycée Léon Mba, s’est limité à la première cité. «nous avons été surpris  que deux passerelles ont été annulées, seule, celle de Plein ciel avait été retenue​. Si elle fait le bien des riverains de ce quartier, cependant d’autres restent exposés aux mêmes danger. Après l’inauguration de la passerelle de Plein ciel, nous organiserons des sit-in pour amener le gouvernement à comprendre qu’il y a nécessité de ramener les deux projets qui ont été annulés, notamment les passerelles du Lycée d’Etat et du Lycée Léon Mba» a t-il conclu.  

Laissez votre avis