dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles La Lopé : violée sous la menace d’un couteau

La Lopé : violée sous la menace d’un couteau

Une jeune fille de 15 ans vient de subir un traumatisme. Cette dernière a été violée par R.S., un employé de la Société Africa Rail âgé d’une trentaine d’années. Le présumé violeur a été déféré le vendredi 11 octobre dernier à Makokou, par les agents de la brigade de gendarmerie de la localité dans laquelle les faits se sont déroulés, rapporte L’Union

Développant certainement depuis quelques temps des envies sexuelles malsaines à l’endroit de la fille de ses voisins, R.S. vivant pourtant en concubinage, est finalement passé à l’acte. D’après les faits rapportés par le quotidien, il aurait abusé de la mineure de 15 ans sans aucune once de remord. Il aurait même menacé sa victime à l’aide d’un couteau, pour la contraindre à se laisser faire.  

Pour effectuer sa basse besogne en toute liberté, le prédateur aurait attendu que les parents de la petite et sa concubine s’absentent pour agir en toute quiétude. Libre de tout mouvement, il aurait ainsi invité la jeune fille chez lui. « Le présumé délinquant sexuel aurait ensuite menacé l’enfant avec un couteau, lui intimant l’ordre de se déshabiller ». Une source proche de la famille affirme d’ailleurs que « R.S. a même contraint la victime à des rapports sexuels non protégés, avant de la sommer à garder le silence, au risque d’être trucidée ».

Comme si le fait d’avoir assouvi sa libido malsaine avec une mineure ne suffisait pas, il lui aurait « offert des friandises et des pièces de monnaie» pour acheter son silence. Mais, ce sera sans compter sur la détermination de celle-ci à dénoncer ce pervers auprès de sa mère. Cette dernière aurait sans plus attendre, saisi la gendarmerie. 

Le présumé criminel sexuel a été interpellé, et mis en garde à vue. Au cours de son interrogatoire, il va tenter de nier les faits avant de se raviser. A la question de savoir ce qui l’a motivé pour commettre un tel acte, il aurait « accusé la mineure de l’avoir charmé ». Après son audition par le procureur de Makokou, il a été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de la ville éponyme, pour viol sur une mineure. Pour l’heure, il médite sur son sort, en attendant son jugement.

Rappelons que les dispositions du nouveau Code pénal entré en vigueur en juillet dernier, ont sur la question du viol sur mineur de moins de 16 ans considérablement alourdi la peine. Désormais, tout individu qui se rendra coupable d’un viol sur mineur sera puni de 15 ans de réclusion criminelle et d’une amende de 50 millions de F CFA, selon l’article 402.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Street 103 Gabon Gmt