La Jour maintient le flambeau de la résistance à l’intérieur du pays

Depuis novembre dernier, la Jeunesse de l’opposition unie pour la résistance (La JOUR), mouvement composé par les jeunes issus des partis politiques et associations ont initié des tournées de sensibilisation d’abord à Libreville puis à l’intérieur du pays.

On note déjà deux étapes bouclées  dans deux provinces, le Moyen-Ogooué et la Ngounié. Les journées commencent le plus souvent par du porte à porte pour sensibiliser les populations et parfois les inviter à des causeries aux cours desquelles des thèmes liés à la politique sont abordés.

Lors des causeries, un autochtone ouvre la cérémonie avec un mot de bienvenue puis le coordinateur de la JOUR, Melvin Gondjout,  présente le mouvement et ses objectifs. Un seul message “résistance”, “au moment où Jean Ping a besoin de tous ses soutiens pas question de baisser les bras” nous a confié Marceau Malekou.

Joint par téléphone, Melvin Gondjout a exprimé son sentiment Les deux étapes ont été un succès d’ailleurs, celle Mouila a été clôturée par une petite marche. Concernant les attentes des populations, il a rappelé que les populations sont très mal informées du fait des télévisions publiques qui ne passent aucune actualité de l’opposition surtout qu’elles ont du mal à capter TV+”, plus loin, il a ajouté elles sont dans l’attente d’un message fort du président Ping. Et aussi elles restent mobilisées comme tous les gabonais partout dans le monde”.

Laissez votre avis