La Fesyrefaa barricade l’entrée du port d’Owondo

L'entrée du Port d'Owendo bloquée par les agents des régies financières © GMT

Annoncé au cours de la conférence de presse qu’ils ont animé le samedi 25 novembre, la grève des agents des régies financières regroupée au sein de la Fesyrefaa a conduit ses membres à barricader l’unique entrée du Port d’Owendo dans le sud de Libreville. Pour dit-elle interpeller le président de la République.

La Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées qui a lancé à partir de ce lundi son mouvement de grève générale illimitée entend par cette action obtenir l’intervention du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba qui est désormais, selon eux l’unique interlocuteur capable de trouver une solution à la crise qui secoue ces services depuis plusieurs mois.

«L’action de bloquer le port d’Owendo est une action plus ou moins musclée. Jusque là nous avons pourtant attendu que nos ministres s’intéressent à nos revendications, en nous faisant asseoir autour d’une table pour que le problème soit réglé au niveau gouvernemental. Rien a été fait. Depuis que les régies sont en grève aucun d’eux ne s’intéresse à nous. Nous avons décidé d’interpeller le président de la République pour qu’il puisse mandater d’autres médiateurs pour régler la crise qu’il ya dans les régies financières.»; a confié Yves Boulingui, président de la Fesyrefaa. 

Des actions de cette envergures seront multipliés par les grévistes pour obtenir des autorités des solutions définitives à la crise qui les empêche de travailler depuis plusieurs mois.

Laissez votre commentaire