La Cobac met à nu des pratiques bancaires douteuses en zone Cemac

Dans un récent rapport sur les activités de transferts de fonds des institutions bancaires  dans la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) a dévoilé un certain nombre d’irrégularités en ce qui concerne ce type de transactions. Ainsi, il a été constaté des mauvaises pratiques de la part de ces banques.

Malgré les mesures visant à assainir le secteur bancaire en Afrique centrale, la Cobac se heurte à l’indiscipline de certaines banques qui n’hésitent pas à passer outre ces recommandations. Ainsi, après le dépouillement des échantillons de différents dossiers de transferts émis entre le 1er Janvier 2016 et le 30 juin 2017, elle a constaté les mauvaises pratiques récurrentes des banques.

En effet, parmis les nombreuses irrégularités il a été constaté que « certains transferts sont effectués en l’absence de tout justificatif » laissant libre court aux malversations. Il en est de même pour « l’obligation de vérification renforcée imposée pour les transferts de plus de 100 millions » qui elle aussi n’est pas respectée.

En plus de ces irrégularités déjà flagrantes, certaines entités bancaires présentes en zone Cemac effectuant des transferts vers la France en « euros », marquent pourtant le « Cfa » comme monnaie de référence sur les justificatifs. En somme, toutes ces irrégularités laissent penser que les banques en zone Cemac font preuve d’un certain laxisme coupable dans leurs opérations de transferts de fonds.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire