La Coalition condamne la répression policière et le «kidnapping d’Hervé Mombo Kinga»

Frédéric Massavala membre de la CNR © GMT

C’est à la faveur d’une conférence de presse  animée ce vendredi 1er septembre, que la conférence des présidents des formations politiques et associations membre de la Coalition pour la nouvelle République, ont tenu à monter une nouvelle fois au créneau sur les actes de violation des droits de l’homme perpétré par les forces de l’ordre.

Cette sortie médiatique qui intervient deux semaines après l’appel à manifester lancé par Jean Ping le 18 août dernier, avait pour objectif d’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les dérives dont semblent s’être accoutumé les forces de défense et de sécurité. C’est par la voix, de son porte-parole, Frédéric Massavala, que la Coalition a rappelé que «partout où nos compatriotes se sont levés, ils l’ont fait dans un esprit conforme (…) aux droits à la libre expression, à la liberté de manifester, et aux droits fondamentaux prescrits par la Constitution».

Toutefois, face au civisme affiché par les populations lors des manifestations organisées, la Coalition a déploré l’obstruction à l’exercice de leur droits par les force de l’ordre.

«La Coalition observe que les forces de sécurité continuent à infliger des traitements dégradant aux compatriotes», notamment  le cas des 9 personnes interpellées hier lors d’une marche à Koulamoutou dans l’Ogooué-Lolo, qui ont été littéralement mis nues. Par ailleurs, elle a également condamné la chasse à l’homme lancé à Port-Gentil contre Féfé Onanga et David Pono Rafemo, mais «plus grave, les forces de sécurité se livrent à des enlèvements des compatriotes».

«Nous venons d’assister à nouveau au recours à cette violation dernier, lorsque monsieur Hervé Mombo Kinga a été kidnappé puis amené au CEDOC, avant la destruction sans autre forme de procès de ses biens personnels» ont-il dénoncé. Toute chose qui selon la Coalition, n’est pas de nature à apaiser le climat sociopolitique du pays. Ainsi, la Coalition pour la nouvelle République a une fois de plus, tenu à «réaffirmer sa détermination résolu à poursuivre le programme de mobilisation générale de la résistance et de conquête du pouvoir pour marquer l’arrivée du président Jean Ping au pouvoir».

Laissez votre avis