La CNLCEI indique qu’elle a instruit une centaine de dossiers sur l’enrichissement illicite

Dans un communiqué rendu public le vendredi 24 mars dernier, la commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) a indiqué entre autres, qu’une centaine de dossiers sur l’enrichissement illicite est retenue pour traitement par les enquêteurs parmis lesquels, 4 ont été transmis au procureur de la République .

En effet, les enquêteurs de la CNLCEI, qui disposent des mêmes prérogatives et moyens d’investigation que les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) et les agents des administrations douanières et fiscales ont mis à jour un vaste système de détournement et autres malversations. Pour exemple, le communiqué relève que «600 milliards ont été frauduleusement payés aux fournisseurs par l’Etat (Direction générale du budget et des finances publiques)».

Par ailleurs, la commission nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite  indique «entre 2006 et 2012, plus de la moitié du budget a disparu dans la nature (lequel s’élevait en 2012 à environ 2760 milliards Fcfa». En outre, la commission souligne qu’elle  a examiné plusieurs dossiers concernant les enquêtes économiques entre le 31 janvier et le 8 février 2017, aux fins de statuer sur les procès-verbaux ou rapports définitifs portant sur «des infractions dont elle a été saisie ou s’est autosaisie».

Les premiers dossiers ont été transmis au Procureur de la République. Quatre dossiers ont ainsi été retenus par les membres de la commission et déposés au Parquet de la République ; deux nécessitent des enquêtes plus approfondies tandis que le dernier des sept dossiers qui ont fait l’objet d’un examen, a été rejeté par le Parquet.

La CNLCEI précise que «les affaires sus-citées concernent les fêtes tournantes, les marchés publics, et la gestion des crédits de fonctionnement des administrations. Y sont épinglées, les personnes physiques et morales issues des secteurs public/privé, impliquées dans la chaîne de réalisation des prestations».

Laissez votre avis