mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une La Chambre africaine de l’énergie invite les investisseurs à miser sur le...

La Chambre africaine de l’énergie invite les investisseurs à miser sur le bassin sédimentaire gabonais

Lancé le 7 novembre 2018 à Cape Town en Afrique du Sud, le 12e appel d’offres pour l’attribution de 35 blocs pétroliers du bassin sédimentaire gabonais vient de recevoir un soutien de poids dans l’optique de sa valorisation. En effet, dans un communiqué publié ce jeudi 11 juin 2020, la Chambre africaine de l’énergie a encouragé les investisseurs à bénéficier de la prolongation de ce 12e Appel d’Offres, qui a déjà rencontré un succès significatif.

Dans un contexte économico-sanitaire qui limite leurs perspectives en ce qui concerne l’attribution des 35 blocs pétroliers du bassin sédimentaire gabonais, les autorités viennent de recevoir un soutien de poids. En effet, consciente du potentiel du bassin gabonais, la Chambre africaine de l’énergie dirigée par NJ Ayuk, vient d’encourager les investisseurs à bénéficier de la prolongation de ce 12e Appel d’Offres. 


Lancé le 7 novembre 2018 à Cape Town en Afrique du Sud soit quelques mois avant la promulgation du nouveau des hydrocarbures, ce nouveau cycle d’octroi de licences pétrolières qui a déjà rencontré un succès significatif avec la signature d’un nombre record de CPPs en Afrique subsaharienne l’an dernier, constitue « un pilier des investissements futurs dans la région CEMAC » comme l’a souligné Leoncio Amada Nze, président de la région CEMAC à la Chambre africaine de l’énergie.

Reporté à « une date ultérieure » par le gouvernement le 23 avril dernier en réponse aux conditions actuelles du marché et à la pandémie de Covid-19, ce 12ème appel d’offres pourrait dans les mois, voire les semaines à venir, attirer de nombreux investisseurs désireux de s’imposer dans l’une des frontières les plus dynamiques du continent.

Par ailleurs, avec la mise à disposition de plus de  86 000 km2 de données sismiques 2D et 3D dénommée Gabon MegaSurvey, proposées sur ces 35 blocs par la Direction générale des hydrocarbures et son partenaire PGS, le Gabon entend donc tout miser pour stimuler l’appétit des compagnies pétrolières intéressés par ce 12ème appel d’offres.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt