La Caistab promeut le cacao gabonais au Salon du Chocolat de Paris

Gabon Gabonmediatime Caistab Salon Du Chocolat Paris
La Caistab en VRP du cacao du Gabon au Salon du Chocolat à Paris © D.R.

Du 30 octobre au 3 novembre 2019 s’est déroulée au cœur du Hall 5 de la Porte de Versailles à Paris la 25ème édition du Salon du Chocolat qui est le plus grand événement dédié au chocolat et au cacao dans le monde. Un événement qui a enregistré la participation de  la Direction générale des Caisses de Stabilisation et de Péréquation (Caistab) qui avait à coeur de valoriser le cacao gabonais. 


Dans le cadre de la valorisation du cacao produit au Gabon, de la prospection des potentiels investisseurs dans le domaine de la relance de notre filière et de sa transformation locale, la Caistab accompagnée de son partenaire artisan chocolatière gabonaise  Julie Nyangui et promotrice de la marque « Les chocolats gabonais de Julie » a pris une part active au Salon du Chocolat, rendez-vous international des  amateurs et experts du marché de ce produit.  

La participation de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation rehaussée par la présence de son directeur général Serge Rufin Okana avait pour objectif de rechercher des prospects pour la relance de la filière cacao, des potentiels investisseurs dans le domaine de la transformation, des débouchées de la commercialisation du cacao made in Gabon et montrer le savoir-faire artisanal de même que valoriser le chocolat gabonais. Une présence qui s’inscrit d’ailleurs dans la vision du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à travers le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) et son pilier « Gabon Industriel »

Gabon Gabonmediatime Serge Rufin Okana Caistab Gabon Salon Du Chocolat
Au centre le directeur général de la Caistab Serge Rufin Okana © D.R.

Lors de cet événement qui a réuni de nombreux pays producteurs, le chocolat gabonais a été présenté sous deux formes notamment en tablette de chocolat noir (75% cacao et 25 % sucre de canne) et en poudre de cacao brut pour une dégustation de boisson chaude. D’autre part, un espace était dédié aux échanges Be to Be par le directeur général Serge Rufin Okana  afin d’échanger avec quelques opérateurs intéressés par le cacao gabonais. 

Pour rappel, cette rencontre internationale a vu le jour en 1994, créée par Sylvie Douce et François Jeantet, un couple d’entrepreneurs passionnés de chocolat. Le 1er Salon du Chocolat ouvre ses portes d’abord avec 30 exposants pionniers, et le succès est aussitôt au rendez-vous, avec 40 000 visiteurs. 20 ans plus tard, c’est une véritable « success story », on dénombre chaque année plus de 8 millions de visiteurs qui se pressent pour découvrir et déguster des chocolats venus des 5 continents. 

Laissez votre commentaire