La BEAC veut mieux encadrer le mobile banking

© D.R

En marge de la réunion qui s’est tenue le 21 mars dernier à Yaoundé, le gouverneur de la BEAC, Abbas Toli Mahamat a indiqué que l’institution sous régionale préparait un cadre réglementaire pour mieux cerner les contours du mobile banking.

Avec 277 millions de comptes en Afrique et 95% de transactions financières réalisées via ses plateformes en zone Cemac entre 2011 et 2016, le mobile banking est devenu en quelques années un outil indispensable d’inclusion financière.

Malgré ces chiffres, le mobile banking reste freiné par l’absence d’un cadre réglementaire, qui entrave son évolution à l’échelle sous-régionale. A ce sujet, Mahamat Abbas Tolli a indiqué que «les innovations sont toujours en avance sur le cadre juridique (…) Nous travaillons sur un nouveau règlement visant à encadrer le Mobile Money».

En 2016, en zone CEMAC, l’estimation de points de vente est de 32551. Ces derniers ont permis de réaliser près de 98 millions de transactions, pour un montant global de 1631 milliards de Fcfa; contre 41 millions de transactions, 23867 points de vente et 574 milliards de Fcfa un an plutôt.