jeudi,25 novembre 2021
AccueilA La UneLa BEAC dément tout projet de dévaluation du FCFA

La BEAC dément tout projet de dévaluation du FCFA

Ecouter cet article

A travers un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time ce mardi 12 mai 2020 et signé de son gouverneur Abbas Mahamat Tolli, la Banque des Etats de I’Afrique centrale (BEAC) a tenu à apporter quelques précisions sur la situation monétaire actuelle en zone CEMAC. Rappelant que la pandémie du COVID 19 qui sévit actuellement dans le monde et en Afrique, « n’a pas influencé négativement le niveau des réserves de change, qui demeure confortable », la BEAC a donc balayé d’un revers de main, une possible dévaluation du FCFA Afrique centrale. 

C’est en substance ce qui ressort du communiqué daté de ce mardi 12 mai 2020, de la principale institution monétaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (BEAC). Alors que la situation économique actuelle marquée par les retombées négatives liées à la pandémie de Covid-19, font planer de nombreux doutes sur la capacité de la zone à tenir la distance sans encombre et surtout à éviter une dévaluation, la banque centrale a décidé de monter au créneau pour rassurer ses pays membres.

En effet, rappelant que le niveau des réserves de change demeurait « confortable », avec au 10 mai 2020 « des réserves de change de la BEAC situées à 5 348,8 milliards de FCFA, représentant près de 5 mois d’importations de biens et services », l’institution a balayé d’un revers de main toute « possible dévaluation ». Un argument soutenu par le fait que comparativement à la situation observée un an plus tôt, lesdites réserves de change représentent un taux de couverture de l’ordre de 74,16%, contre 4113 milliards pour un taux de couverture extérieure de la monnaie de 63,55 % en 2019.

Dans ce contexte, et au regard de cette évolution, l’institution s’est donc montrée « satisfaite de la consolidation des réserves de change de la Communauté ». Invitant par ailleurs, les populations au « respect scrupuleux des recommandations des autorités sanitaires nationales, sous régionales et internationales face à la pandémie du Covid-19 », l’institution dirigée par Abbas Mahamat Tolli s’est donc voulue rassurante à l’heure où les perspectives les plus sombres émanent de différents rapports d’institutions internationales.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop