La bande à Bezué mise hors d’état de nuir au village Abelassi

La bande à Bezué dans les mailles de la Police © L'Union

L’insécurité qui règne dans les grandes villes du pays semble désormais  gagner les zones rurales. C’est le cas de la petite bourgade de Abelassi dans le canton Bissok, département du Woleu où un gang s’illustrait par des petits larcins qui dérangeaient la quiétude des villageois.   

En effet, selon le quotidien l’Union de ce lundi 25 septembre 2017, la bande dirigée par Patient Bezué ne cessait de commettre des actes de vandalisme dans ce petite hameau.  Dernier fait en date, alors que le village s’était endormie paisiblement, le gang de Bezué composé de deux autres complices, en l’occurrence Josaphat Obiang et Saint Clair Ondo Eni se sont introduit frauduleusement au domicile de l’enseignant retraité, Anicet Ondo Mebale au moment où celui-ci dormait, et l’ont détroussé de plusieurs effets.

Résultat de leur course illicite : deux bouteilles de gaz, un matelas, un réchaud et un poste téléviseur emporté par les trois malfrats, qui vont cacher leur butin dans une maison abandonnée.

Après la plainte introduite par le propriétaire devant le brigade de gendarmerie de Sam, et les très fort soupçons sur le sieur Bezué, les agents vont procéder à son interpellation. L’interrogatoire du chef de gang va permettre de mettre la main sur ses complices qui seront interpellés puis placés en garde à vue quelques jours avant la présentation au parquet suivit de leur mise sous mandat de dépôt à la prison centrale d’Oyem.

Laissez votre commentaire