La BAD veut faire du Gabon un hub pour l’exportation de «certaines chaînes de valeurs»

New Owendo International Port © GMT

Partenaire privilégié du Gabon depuis de nombreuses années, la Banque africaine de développement ne cesse de marquer son ambition pour le pays. Ainsi, au cours de la rencontre de ce mercredi 19  mars entre le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale et le Représentant résident de la BAD au Gabon Robert Masumbuko, ce dernier a indiqué que l’institution financière avait « l’ambition de faire du Gabon un exportateur de certaines chaînes de valeurs telle que le poulet ».



En marge de l’annonce de la réalisation prochaine de plus de 150 km de conduites d’eau à Libreville et ses environs, le Représentant résident de la BAD au Gabon, a souligné que l’institution multinationale souhaitait mettre en place d’autres projets à forte valeure ajoutée dans le pays.

En effet, parmi ces nombreux projets que souhaite financer et mettre en place la BAD au Gabon, il y a notamment les chaînes de valeurs. Pour Robert Masumbuko, l’institution financière africaine a « l’ambition de faire du Gabon un exportateur de certaines chaînes de valeurs telle que le poulet ».

Indiquant au Premier ministre, que la BAD disposait « des ressources pour le Gabon dans le secteur public, privé et aussi pour les partenaires étrangers qui souhaitent co-investir », M. Masumbuko a également affiché son « soutien » à la déclaration de politique générale récemment énoncée devant le Parlement.

Considéré comme l’un des cinq grands partenaires et clients de la BAD, la République gabonaise entretient d’excellentes relations avec l’institution financière africaine.  Cette dernière revendique d’ailleurs un portefeuille d’activités évalué à plus de 500 milliards de Fcfa dans le pays.

Laissez votre commentaire