La BAD octroie 190 milliards de Fcfa pour le développement de l’agriculture sur 5 ans

Dans le cadre de l’appui qu’elle accorde au développement de l’agriculture dans plusieurs pays, mais plus précisément dans le volet Gabon vert du Plan stratégique Gabon émergent, la Banque africaine de développement financera à hauteur de 190 milliards de Fcfa cette politique gouvernementale qui vise le développement de l’activité agricole et partant la diversification de l’économie.

Ce montant octroyer par l’institution financière fait partie d’une enveloppe globale de, 821 milliards de Fcfa, qui devrait  accompagner globalement la mise en œuvre du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) ainsi que la stratégie nationale de développement humain.

Ces conventions paraphées entre le ministre de l’Economie, Régis Immongault, celui de l’Agriculture Yves Fernand Manfoumbi, et  le représentant-résident de la Banque africaine de développement (BAD), Ali Lamine Zeine seront débloquées sur une période de cinq années. Elles permettront au gouvernement de procéder au développement des infrastructures, l’amélioration de l’environnement des affaires et l’accélération du processus de diversification de l’économie, et plus spécifiquement le développement du secteur agricole pour cette première phase de financement.

Le représentant-résident de la Banque africaine de développement (BAD), Ali Lamine Zein, a déclaré au cours de la signature de la convention avec les autorités gabonaises que  «les dons seront suivis de projets importants dans le domaine du Gabon Vert et de la gouvernance du secteur agricole et environnemental». Il a par ailleurs, rassuré le gouvernement sur la disponibilité de cette institution financière d’accompagner le pays dans ses efforts, «la BAD reste disposée à appuyer et accompagner les efforts de développement du Gabon, à retrouver l’élan et l’impulsion économiques nécessaires, visant à favoriser les conditions d’une forte croissance socio-économique», a t-il souligné.  

Laissez votre avis