Kevazingogate: les magistrats appelés à prendre des décisions justes contre les coupables

Alors qu’on la croyait jetée aux oubliettes par les pouvoirs publics, l’affaire de la disparition de 353 conteneurs de kevazingo au port d’Owendo continue toutefois d’être au centre des débats au sein du corps judiciaire. Pour preuve, lors du point de presse qui s’est tenu ce mercredi 10 juillet 2019 à la salle d’apparat du Palais de justice de Libreville, le bureau du Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag) a exhorté leur collègue en charge du dossier à faire manifester la vérité. 

Si lors de cette rencontre avec la presse nationale et internationale, le Synamag s’est réjoui du bon déroulement de l’année judiciaire qui selon le président de cette organisation syndicale Germain Ella Nguema est dû à la volonté des magistrats de se mettre résolument au service du justiciable, il a profité de cette occasion pour donner sa position sur la sulfureuse affaire dite du kevazingo. 

En effet, le mardi 07 mai 2019 le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville Olivier N’Zahou annonçait devant l’opinion médusée la disparition de 353 conteneurs saisis par la justice et entreposés sur le site de 3C Transit. 

Cette affaire qui a été largement commentée aussi bien dans la presse nationale qu’internationale avait abouti à la suspension d’une dizaine de hauts fonctionnaires des ministères des Eaux et Forêts et de l’Economie et au limogeage de Guy Bertrand Mapangou et du vice-président de la République Pierre Claver Maganga Moussavou. 

Abordant ce sujet, les responsables du Synamag tout en condamnant ce trafic qui ternit l’image du pays à l’extérieur, ont martelé la volonté de faire la lumière sur cette affaire qui « porte atteinte à nos ressources naturelles, mais aussi qui constitue une atteinte grave à l’application des décisions de justice »

Par ailleurs, le président du Synamag a exhorté ses collègues magistrats « afin que toutes les procédures soient engagées dans les formes réglementaires et que les décisions justes soient prises à l’encontre de tous les indélicats, quels qu’ils soient »

Laissez votre commentaire