jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une Kevazingogate: le PEG demande la levée de l’immunité des parlementaires cités

Kevazingogate: le PEG demande la levée de l’immunité des parlementaires cités

Dans le flot de réactions que suscite l’affaire sur la disparition de 353 conteneurs de kevazingo au port d’Owendo, certaines formations de l’opposition ne sont pas en reste. C’est le cas du Parti écologique gabonais (PEG) qui lors d’une récente déclaration a évoqué la nécessité de la levée de l’immunité parlementaire des élus concernés dans cette affaire qui défraie la chronique depuis plusieurs semaines.

Lors de cette déclaration devant la presse, les membres de cette formation politique ont justifié leur position par la nécessité de faire la lumière sur ce scandal politico-financier qui a entraîné la suspension d’une dizaine de hauts responsables de l’administration ou encore le limogeage du Vice président de la République Pierre Claver Maganga Moussavou et du ministre des Forêts Guy Bertrand Mapangou.

De ce fait le Parti écologique gabonais a sollicité « la levée de l’immunité parlementaire des élus soupçonnés et cités par François Wu, dans le scandal du kevazingo, bois précieux et intégralement protégé ».

Pour le président du PEG Marcel Mounguengui, cette levée d’immunité est plus qu’impérative puisque les personnes cités sont pour la plupart des élus du peuple siégeant au parlement ou au gouvernement. « Nous demandons à la Haute Cour de justice la mise en place d’un comité d’enquête pour entendre l’ex vice-président de la République pour violation de serment et surtout clarifier son implication dans l’affaire kevazingo », a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion