Kevazingogate: l’avocat de François Wu exige la présentation du PV de saisie

Maitre Tony Serge Minko-Mi-Ndong © Gabonactu.com

Cité comme cerveau dans l’affaire de la disparition des 353 conteneurs de Kevazingo par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville Olivier N’Zahou, l’homme d’affaires chinois François Wu et la société 3C Transit & Associé sont sortis de leur silence par l’entremise de leur avocat ce lundi 20 mai 2019.  Soulevant le principe de présomption d’innocence de son client il a relevé l’absence d’éléments juridiques nécessaires à la procédure.



C’est par la voix de son conseil Me Tony Serge Minko-Mi-Ndong avocat au barreau du Gabon, que François Wu a tenu à sortir réagir aux accusations dont il a fait l’objet par la justice concernant la disparition de 353 conteneurs de Kevazingo au port d’Owendo. S’il reconnaît le bien fondé de la procédure entamée par le parquet, il a relevé le manque d’éléments juridiques et de preuves irréfutables sur lesquels devraient s’appuyer les poursuites.

Lors de son intervention, il a relevé qu’il est incompréhensible de parler de disparition ou du détournement de 353 conteneurs sur le site de 3C Transit « en l’absence d’un procès verbal de saisie, établi par les agents de douanes conformément à l’article 300 du Code des douanes ». Pis, L’avocat de François Wu relève également l’absence, dans le dossier, de l’ordonnance d’inventaire de mise sous main de justice ainsi que les documents irréfutables établissant la culpabilité de François Wu dans cette affaire.

Il apparaît donc que le parquet ne disposerait pas d’élément probant pouvant soutenir ses déclarations accusant l’homme d’affaires d’être le cerveau dans cette affaire qui défraie la chronique et qui a déjà abouti à la suspension de 12 hauts fonctionnaires des administrations des Eaux et Forêts et de l’Economie. Mais plus récemment à l’incarcération du directeur général des douanes et droits indirects et du directeur de cabinet du ministre de la Forêt.

Laissez votre commentaire