Kango/Ntoum: la Cnamgs ravitaille en produits pharmaceutiques les infirmeries scolaires

La Cnamgs poursuit la distribution des établissements scolaires en kits pharmaceutiques © GMT

Donner un sens à la solidarité, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) en a fait une fois de plus l’illustration à kango et à Ntoum, deux communes de la province de l’Estuaire, où elle a procédé ce jeudi 26 avril, à la distribution en produits pharmaceutiques. Une action qui rentre dans le cadre de son programme de relance des pharmacies hospitalières élargies aux établissements scolaires du Gabon amorcée le 12 avril dernier.

Le leitmotiv de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale n’a pas failli à Kango et à Ntoum, où elle a procédé pour la 5e fois en deux semaines, au ravitaillement des infirmeries scolaires en produits pharmaceutiques.

Le conseiller du ministre de la Protection sociale, Justin Essono Ndong, et le celui  du directeur général de la Cnamgs, Marc Obame ont donc eu la charge de conduire, pour cette mission, la délégation qui s’est rendue à Kango, chef-lieu du département du Komo, puis à Ntoum, chef-lieu du département du Komo-Mondah, situé à 38 km de Libreville. Ces deux personnalités ont en présence d’élus locaux, renfloué les infirmeries des lycées, Marcellin Ndong Bye et Lubin Martial Ntoutoume Obame, en kits pharmaceutiques.

Pour le conseiller du ministre de la Protection sociale, par ce geste, les pouvoirs publics entendent assurer le futur du Gabon. «La santé et l’école se rejoignent dans la politique du chef de l’Etat qui entend ainsi garantir votre avenir. Pour cela, il a instruit que des actions soient  menées pour améliorer les conditions des apprenants et les conditions de travail du corps enseignant. L’une des actions qui s’inscrit dans cette vision, c’est aussi celle qui fait le trait d’union avec la santé», a indiqué Justin Essono, dans son propos circonstanciel.

A kango tout comme à Ntoum, les responsables d’établissements ont répondu favorablement à ce geste de solidarité, tout en promettant d’en faire bon usage. «Nous ne pouvons que vous remercier du fond du cœur pour ce grand geste de solidarité hautement symbolique, qui va pleinement soulager nos apprenants», a souligné Jean-Paul Moukendou, proviseur du lycée Marcellin Ndong Bye de Kango.

Rappelons que ce programme, s’inscrit dans la mise en œuvre du plan quinquennal 2018-2022 de la Cnamgs dont la stratégie s’appuie sur la prévention sanitaire et la solidarité. Ntoum et Kango constituent sans doute l’ultime étape, d’un périple entamé le 12 avril dernier au lycée national Léon Mba. La suite, dans les autres provinces, se fera dans les tout prochains jours.

Laissez votre commentaire