Justin Ndoundangoye: «La Sogatra est dans cet état déplorable du fait de ses agents»

Bus de la société Sogatra © GMT

Le lundi 18 juin 2018, Justin Ndoundangoye, ministre des Transports, a visité les sites de Libreville et Owendo, de la société gabonaise des transports. Outré, le membre du gouvernement a déploré les conditions dans laquelle se trouve cette entreprise étatique en charge du transport urbain.

Le 18 juin dernier, Justin Ndoundangoye a été désagréablement surpris, lorsque arrivé sur les sites de la Sogatra de Libreville et d’Owendo. Il a été confronté à «la mauvaise gestion de cette entreprise publique», a rapporté l’Agence gabonaise de presse (AGP). En effet, rien n’y va plus, tant sur l’aspect des finances, que du personnel employé au sein de cette entreprise.

Pourtant, pour le ministre des Transports, les responsables de ce désastre sont bien connus. «La Sogatra est dans cet état déplorable, du fait de ses propres agents, au centre des malversations ayant causé du tort au contribuable», précise-t-il. Ces «anti-gabonais» ont «spolié et sabordé les efforts du gouvernement en matière de transport urbain ces deux dernières années», dénonce-t-il. Arguant par la suite que «l’audit en cours, se poursuivra».

Le constat, bien que révoltant, étant fait, l’heure est à la proposition des solutions pour en venir à bout des problèmes auxquels est confrontée la Sogatra. Et Justin Ndoundangoye a déjà quelques idées intéressantes à soumettre. Il a suggéré «la mise en place des outils de géolocalisation et de sécurisation des recettes».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire